La ministre de l'Intérieur du gouvernement fédéral est revenue sur les contrôles réalisés pendant les fêtes de fin d'année. Selon elle, "les vacances de Noël ont été relativement calmes". En effet, l'analyse des déplacements des Belges a permis de confirmer que ces derniers ont été réduits pendant la période des fêtes. "Les Belges se sont très bien tenus aux mesures covid, je leur en suis très reconnaissante car c'est dur pour tout le monde".

Quelques incidents sont malgré tout survenus dans plusieurs grandes villes du pays, comme à Bruxelles où des voitures ont été incendiées. Pour Annelies Verlinden, "c'est inacceptable" et ces incidents seront poursuivis par les autorités.

À propos des débordements qui ont parfois eu lieu lors des contrôles de police, comme à Waterloo où l'affaire a fait grand bruit, Annelies Verlinden assure que des enquêtes sont menées. "C'est évident que l'utilisation de la violence par la police doit être proportionnelle", rappelle-t-elle. "Il faut avoir du respect pour la police, mais la police doit en avoir pour les gens. C'est important qu'on aborde cette violence".

Ces derniers jours, une attention particulière a été portée aux retours de vacances et 134 PV ont été dressés. Un chiffre très bas, qui prouve selon la ministre que les gens ont bien respecté les règles et que la campagne d'information a bien marché. Ces contrôles renforcés aux frontières vont continuer dans les prochaines semaines.

Annelies Verlinden prône la prudence pour le comité de concertation de ce vendredi : "C'est bien que les chiffres diminuent mais on doit rester prudent. On doit donner un peu de perspective aux coiffeurs, aux restaurateurs et aux autres professions", ajoute la ministre.