Ce dimanche, la Marche pour le Climat a rassemblé une cinquantaine de milliers de participants dans la capitale. Parmi les manifestants, on retrouvait notamment des membres d'Ecolo et Groen.

Pour l'organisation People Power Bloc, la présence des deux partis écologistes belges à la marche est insignifiante si des actes concrets ne sont pas posés. C'est pourquoi environ 30 activistes ont décidé d'occuper le siège des deux partis, situé rue Van Orley à Bruxelles, ce lundi matin.

"Hier, des dizaines de milliers personnes sont descendues dans la rue pour le climat, dont Groen et Ecolo. Nous exigeons que le parti joigne le geste à la parole et que la ministre Ecolo du climat, Zakia Khattabi et la ministre Groen de l’énergie, Tinne van der Straeten, mettent fin au projet de nouvelles centrales à gaz et leur financement par de l’argent public", indique l'organisation dans un communiqué.


"Rejoindre la marche pour le climat signifie choisir un avenir 100 % durable, sans combustibles fossiles, sans énergie nucléaire et sans autres (méga) projets insensés, comme par exemple l'aéroport de Liège, les centrales à gaz, INEOS, la Boucle du Hainaut, la destruction de la Friche Josaphat", liste une participante à l'action, dont les paroles sont relayées dans un communiqué commun.

© BELGA

Les manifestants ont quitté les lieux aux alentours de 13h30, selon le directeur de communication d'Ecolo, Pascal Devos, qui précise également que les activistes ont pu s'entretenir de façon "franche" avec le co-président du parti Jean-Marc Nollet. "Il n'est pas question de remplacer le nucléaire par le gaz mais bien par le renouvelable", rappelle par ailleur le parti via Twitter.

De son côté, Groen a indiqué être ouvert au dialogue mais que rejeter aussi bien la poursuite du nucléaire que le passage par des centrales au gaz veut dire qu'en cas de manque d'énergie, "il faut soit déconnecter des familles et entreprises, soit importer de l'énergie potentiellement bien plus polluante et plus chère". La sortie du nucléaire a été coulée dans la loi il y a 18 ans, rappellent les Verts.