Le décret fiscal de Jean-Luc Crucke a été renvoyé au parlement wallon. Ce texte à l’origine de violentes dissensions n’a pas été amendé.

Le ministre-président de Wallonie, Élio Di Rupo (PS) a, au nom du gouvernement, demandé au parlement d'examiner le projet de décret "impôt plus juste" tel qu'il avait été approuvé par le gouvernement en 3ème lecture (sans modification de la part du gouvernement).

La commission parlementaire qui examinera ce texte est convoquée pour vendredi après-midi. Le gouvernement sera représenté par le ministre du Budget Jean-Luc Crucke durant cette commission.

Longues discussions

La proposition du ministre libéral a fait l'objet de longues discussions ce jeudi matin à la réunion du gouvernement alors qu'il n'était pas à l'ordre du jour. La réunion a même été interrompue dans la matinée afin de permettre aux ministres de consulter leurs partis.

Pour rappel, le ministre wallon du Budget s'est publiquement rétracté sur ce texte après une fronde interne des députés MR, ces derniers jugeant que le texte était inabouti et ne correspondait pas à leurs valeurs. Il apparaît que le président des libéraux est également intervenu dans la décision pour une série de raisons (conflits personnels, désaccords politiques).

L'opposition pourrait jouer un rôle crucial sur la trajectoire de cette proposition. Si les députés MR rejettent la proposition, le sort du décret pourrait en effet résider dans les mains des députés cdH et PTB. Ces derniers nous ont déjà indiqué qu'ils pourraient soutenir la proposition du ministre à condition que leurs amendements soient pris en compte.