Le ministre de la Défense, Philippe Goffin, a approuvé mercredi une "meilleure répartition régionale" d'unités militaires, qui va se traduire par l'arrivée, sur une base volontaire, de personnel dans ces trois casernes en provenance des garnisons de Marche-en-Famenne, Bourg-Léopold et Tielen.

"Notre intention est d'implémenter dans chacune de ces trois provinces (Hainaut et Flandres occidentale et orientale) une unité de combat du niveau compagnie ou escadron", a indiqué le commandant de la composante Terre, le général-major Pierre Gérard, dans un message adressé à tous les militaires de cette composante.

Tournai accueillera ainsi un escadron du 1/3 bataillon de Lanciers (1/3 L) de Marche-en-Famenne, le quartier Lombarsijde (à Nieuport) une compagnie du bataillon Carabiniers Prince Baudouin-Grenadiers (1 C/1 Gr) de Bourg-Léopold, dans la province du Limbourg, et une compagnie du 3e bataillon de parachutistes (3 Para) de Tielen, en province d'Anvers, s'installera à Gavere, précise-t-il.

Le personnel d'installation des bataillons 1/3 L et 3 Para débutera ses activités durant ce dernier trimestre (de l'année 2020), en vue d'accueillir les premiers éléments de l'unité à la fin de cette année, voire début 2021, ajoute le général Gérard.

De par son calendrier opérationnel, le planning du 1 C/1 Gr est postposé au deuxième semestre de l'année - en raison d'une mission en Lituanie dans le cadre de la "présence avancée renforcée" de l'Otan - en anglais "enhanced Forward Presence" (eFP) -, selon le journal 'Het Belang van Limburg'.

A l'horizon mi-2022, chacune de ces compagnies/escadron sera opérationnelle, et pourra donc s'intégrer dans le calendrier de nos engagements tant nationaux qu'internationaux.