L'information n'a pu être confirmée de source officielle, mais le parquet fédéral belge doit donner une conférence de presse lundi dans la matinée, a-t-on appris de source judiciaire.

Selon les quotidiens flamands De Standaard et Het Nieuwsblad, Mohamed Abdi Hassan, à l'origine de captures très spectaculaires en 2008, a été arrêté à l'aéroport de Bruxelles en provenance de Nairobi (Kenya). Il a été transféré à Bruges, où il a été placé sous mandat d'arrêt pour piraterie.

Les raisons de son voyage en Belgique ne sont pas connues.

Afweyne avait annoncé sa retraite en janvier.

Deux des captures les plus spectaculaires de la piraterie moderne somalienne lui sont attribuées. Celle en septembre 2008 du Faina, un cargo ukrainien chargé d'armes, notamment des chars d'assaut, systèmes de défense anti-aérienne, lance-roquettes et munitions.

Et surtout, deux mois plus tard, celle du superpétrolier saoudien Sirius Star, mastodonte long de 330 mètres et transportant deux millions de barils de brut, une cargaison évaluée à 100 millions de dollars.

Les deux navires avaient été libérés respectivement en février et janvier 2009 après versement de rançons de plusieurs millions de dollars.

Selon la presse belge, il est aussi soupçonné d'avoir été à la tête du groupe de pirates qui avaient pris en otage, en 2009, l'équipage d'un navire belge, le Pompéi, pendant plus de 70 jours.


Le parquet fédéral confirme le placement sous mandat d'arrêt de Mohammed Abdi Hassan

Le parquet fédéral a confirmé, lundi, l'interpellation samedi à Brussels Airport de Mohammed Abdi Hassan, surnommé Afweyne. Ce dernier et son fils sont décrits dans des rapports de l'ONU comme les pirates les plus célèbres et les plus puissants ayant sévi le long des côtes somaliennes ces dernières années. Le suspect a été transféré à Bruges et placé sous mandat d'arrêt pour piraterie par un juge d'instruction. Mohamed Abdi Hassan est notamment soupçonné d'avoir été à la tête du groupe de pirates qui avaient pris en otage, en 2009, l'équipage du navire belge "Pompéi" durant plus de 70 jours.

Depuis 2005, Afweyne aurait gagné, grâce à ses activités de piraterie, des millions de dollars.

Le parquet fédéral donnera plus d'explications lors d'une conférence de presse, prévue lundi à 16h00 dans ses locaux bruxellois de la rue aux Laines.