Belgique L’animal a été attaqué par un chien, sur la plage à La Panne.

Les cas de chiens errants sont problématiques et peuvent mener à des conséquences dramatiques.

Un nouvel exemple, en la matière, s’est produit avec un poney avant les vacances d’été.

Depuis qu’il a croisé la route d’un chien, l’animal a pris la fuite et n’est plus jamais réapparu.

La disparition du poney, appelé Black, a eu lieu un jeudi quelques jours avant le mois de juin. Un groupe d’un club équestre français avait décidé de réaliser une balade sur le long de la côte belge à La Panne. "C’est arrivé à une amie à moi. Elle était avec des gens de l’écurie où je monte. Ils sont partis en séjour à La Panne pour faire des randonnées sur la plage. Le premier jour, ils sont partis en balade et visiblement un chien a attaqué le groupe. Il était détaché, mais il était avec des personnes. Le chien s’en est pris à la dernière du troupeau", raconte Nicolas Marissal.

Le poney, castré, sellé et bridé, a alors pris peur et a commencé à se cabrer selon les différents récits des faits. La cavalière, prénommée Noémie, a chuté avant que l’animal ne s’enfuie, explique encore Nicolas Marissal. "Il serait parti vers la réserve du Westhoek. Ce sont des gens qui étaient là qui ont indiqué par où le cheval est parti. On n’a aucune preuve qu’il s’y trouve. On se demande de plus en plus si ce n’est pas une personne qui a, après les faits, saisi l’opportunité de récupérer un poney. Avec toutes les battues qui ont été faites, on n’a aucune trace de sabot, rien. Les autorités et la police ont été prévenues. Il y a même un hélicoptère de la marine qui a survolé la zone pour le retrouver."

L’animal a maintenant disparu depuis plus de deux mois. Une annonce a été postée sur les réseaux sociaux et partagée plus de 8 000 fois pour aider à retrouver l’animal. "Ils ont eu l’identité des propriétaires du chien, mais je n’en sais pas plus de ce côté-là. Ce qui est certain, c’est qu’on ne l’a toujours pas retrouvé. Des recherches sont encore réalisées, mais ça ne donne rien. Ça tourne encore sur les réseaux sociaux dans différents groupes de passionnés de cheval notamment", conclut Nicolas Marissal qui espère toujours que l’animal soit retrouvé.