Belgique

A.A., un suspect faisant l'objet d'un mandat d'arrêt belge pour son soutien présumé à une organisation terroriste en lien avec les attaques du 13 novembre 2015 qui ont notamment visé la salle de concert du Bataclan à Paris, sera dans un premier temps livré par l'Allemagne à la Belgique, selon une information du quotidien Het Nieuwsblad confirmée lundi par le parquet fédéral belge. 

Ce dernier précise qu'il n'y a pas encore de date fixée et que cela pourrait en conséquence prendre un temps certain. Le suspect pourrait être par la suite livré à la France. "Cela fait partie des accords entre la Belgique et la France concernant cette enquête", a expliqué Eric Van Der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral.

A.A. est un ressortissant bosnien âgé de 39 ans. Il a été arrêté dans la nuit du 19 au 20 juin par les autorités allemandes. L'homme, chez qui aucune arme n'a été retrouvée lors de son arrestation, a été placé en détention en vue d'une remise à la Belgique. Le parquet de Saxe-Anhalt est en charge de la procédure.

Les policiers ont trouvé sa piste après l'arrestation en février à Dresde de deux autres ressortissants bosniens liés à une affaire de trafic de grenades.

Le 13 novembre 2015, trois commandos composés de neuf djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont tué 130 personnes et blessé plus de 350 personnes dans la salle de concert parisienne du Bataclan, sur les terrasses de plusieurs bars et restaurants, et près du Stade de France.