L'information est confirmée par le parquet fédéral. "Les audiences sont en effet prévues là-bas. Les convocations ont été envoyées. Mais je précise que nous ne sommes toutefois pas à l'abri d'un changement de lieu et d'un report de dates, notamment vu la situation sanitaire actuelle", a déclaré Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral. Ces audiences se tiendront du 7 au 18 décembre prochains. Le règlement de procédure dans le dossier des attentats à Bruxelles se tiendra donc dans un tout nouveau bâtiment de justice, situé avenue du Bourget à Haren, baptisé "Le Justitia". Il s'agit d'un bâtiment de l'Etat belge, qui était occupé jusqu'il y a peu par l'Otan. L'Etat a repris possession du lieu le 1er septembre et des travaux d'aménagement ont débuté pour pouvoir y accueillir des grands procès, notamment celui des attentats à Bruxelles commis en 2016.

Les audiences relatives au règlement de procédure de ce dossier, prévues du 7 au 18 décembre prochains de 09h00 à 13h30, seront donc les premières à s'y tenir. La justice prévoit ensuite d'y entendre, début 2021, les débats dans un vaste dossier d'escroqueries comptant 79 prévenus, et bien sûr, en 2021 voire en 2022, les débats au fond dans le dossier des attentats à Bruxelles.

Au terme des dix audiences fixées en décembre, la chambre du conseil décidera de la suite à donner au dossier: qui doit être renvoyé devant la cour d'assises? Qui doit être renvoyé devant un tribunal correctionnel? Qui doit bénéficier d'un non-lieu? In fine, la chambre des mises en accusation confirmera ou non la décision de la chambre du conseil. L'instruction sera ensuite clôturée et un procès aux assises pourrait alors se tenir au plus tôt en septembre 2021.

Au total, treize hommes sont inculpés. Le parquet fédéral souhaite que huit d'entre eux soient renvoyés aux assises pour assassinats et tentatives d'assassinat dans un contexte terroriste, ainsi que pour appartenance à un groupe terroriste. Il s'agit de Salah Abdeslam, d'Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), de Mohamed Abrini, de Sofien Ayari, d'Osama Krayem, d'Ali El Haddad Asufi, de Bilal El Makhoukhi et d'Hervé Bayingana Muhirwa.

Concernant les frères Smail et Ibrahim Farisi, le parquet souhaite leur renvoi devant un tribunal correctionnel.

Quant à Brahim Tabich et Youssef El Ajmi ainsi qu'un homme qui a déjà été complètement mis hors de cause depuis plusieurs années, le parquet fédéral se dit favorable à un non-lieu.

Le 22 mars 2016, Bruxelles a été la cible d'attentats. A 07h58, deux hommes se sont fait exploser dans le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles-National à Zaventem. Un peu plus tard, à 09h11, un autre individu s'est fait exploser dans une rame de métro à la station Maelbeek, dans le quartier européen à Bruxelles. Outre les trois kamikazes, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées.