Belgique L’homme avait fui en Italie. D'après La Libre Belgique, Il avait confectionné des faux papiers à Saint-Gilles.

Le faussaire, un Algérien de 40 ans, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen lancé par la Belgique en janvier dernier. Djamal Eddine Ouali a finalement été arrêté samedi à Salerne (sud de l’Italie). Il a été identifié alors qu’il présentait une demande d’asile à la préfecture.

Les autorités judiciaires le soupçonnent d’avoir réalisé de faux documents d’identité utilisés par plusieurs des auteurs des attentats de Bruxelles et de Paris. Il aurait ainsi réalisé les cartes d’identité belges utilisées par Mohamed Belkaïd - alias Soufiane Kayal - et de Najim Laachraoui - alias Samir Bouzid pour rentrer en Europe.

L’enquête avait montré que les deux hommes avaient été récupérés en voiture par Salah Abdeslam en septembre dernier à Budapest. Ils avaient été contrôlés à la frontière entre la Hongrie et l’Autriche. Mohamed Belkaïd a été tué dans la perquisition à Forest une semaine avant les attentats de Bruxelles. Najim Laachraoui s’est fait exploser à Bruxelles-National.

© AFP

Djamal Eddine Ouali avait confectionné ces faux papiers dans un appartement situé au 14, rue des Fortifications à Saint-Gilles. Il avait été démantelé en juillet dernier.

Le labo fonctionnait depuis plusieurs mois. Il pouvait fabriquer une gamme complète de faux documents belges, français, italiens et algériens contenus dans des fichiers et sur des clés USB, qu’il suffisait d’imprimer, de compléter puis plastifier.

Quatre personnes au moins avaient déjà été interpellées dans le cadre de cette enquête pour faux papiers.

L’opération de police s’était déroulée à la suite de l’ouverture d’un dossier terrorisme à Anvers. Deux anciens de Guantanamo - le Belge Moussa Zemmouri et l’Algérien Soufian Abar Huwari - avaient alors été arrêtés dans le cadre de cette filière d’envoi de combattants vers la Syrie.