La Première ministre a tenu à souligner une tendance à la stabilisation dans les chiffres, le virus continue donc de circuler mais sa progression est moins rapide. Les mesures prises à la fin du mois de juillet ont donc eu un réel impact. Néanmoins, le temps n'est pas au relâchement et de nouveaux efforts doivent être faits. Si plusieurs rumeurs laissaient entendre que le port du masque pourrait devenir obligatoire en entreprise comme chez nos voisins français, ce ne sera finalement pas le cas. La Première ministre rappelle néanmoins que les règles actuellement en vigueur à ce sujet doivent être scrupuleusement respectées.
 
Pour rappel, le port du masque est obligatoire dans tous les endroits où la densité de la population est importante, comme dans les marchés, les centres commerciaux, les salles de théâtre ou de conférence, les rues commercantes, les événements sportifs... Le port du masque est également fortement recommandé dans tous les cas où la distanciation sociale ne pourrait pas être respectée. Les autorités locales ont également le pouvoir d'obliger le port du masque dans les zones sous leur juridiction. Ainsi la situation est différente d'une commune à l'autre.