Belgique

Ce lundi 14 octobre, 52 athlètes militaires s’envoleront pour Wuhan (Chine) afin d’y représenter la Belgique lors de la 7 e édition des "World Military Games" (WMG). Les chances de médailles belges reposent cette année en triathlon, parachutisme ou en saut en hauteur.

Les 7e Jeux mondiaux militaires commenceront le 18 octobre, dans la ville de Wuhan, en Chine (une ville située dans la province de Hubei). Dix mille sportifs venant de 110 pays sont attendus pour ce rendez-vous qui porte sur 25 disciplines et qui prendra fin le 27 octobre.

La flamme a quitté Nanchang, berceau de l'armée populaire chinoise, le 1er août; l'itinéraire va passer par 43 sites dont 27 villes et 16 garnisons. 2019 relayeurs sont engagés. Parmi tous ces athlètes, la délégation belge rassemblera 52 personnes. Et ces jeux mondiaux militaires sont tout simplement l’un des plus grands événements sportifs de la planète, dédié, comme son nom l’indique aux forces armées du monde entier.

C'est ce lundi 14 octobre que 52 athlètes militaires s’envoleront pour Wuhan (Chine) afin d’y représenter la Belgique lors de la 7e édition des "World Military Games" (WMG). La Belgique s’alignera dans 9 sports (liste des athlètes par sport en annexe) et espère y réaliser des résultats marquants.

Deux médailles lors de la dernière édition

Lors de l’édition précédente (2015 - Corée du Sud), nos militaires avaient remporté 2 médailles dans les compétitions individuelles. Toma Nikiforov (judo / -100kg) avait remporté l’or et Marten Van Riel (triathlon) avait empoché l’argent. En équipe, notre pays avait brillé en parachutisme (or), triathlon (bronze) et cyclisme féminin (bronze).

En l’absence de Toma Nikiforov (blessé), les chances de médailles belges reposent cette année sur Marten Van Riel (triathlon), l’équipe nationale militaire Hayabusa Skydive (parachutisme) ou encore sur les jeunes espoirs du saut en hauteur, Thomas Carmoy, et de l’escrime, Neisser Loyola.

La flamme a quitté Nanchang, berceau de l'armée populaire chinoise, le 1er août; l'itinéraire va passer par 43 sites dont 27 villes et 16 garnisons. 2019 relayeurs sont engagés. Les premiers Jeux organisés par le CISM (ce Conseil international du sport militaire a été fondé le 18 février 1948, 138 pays en sont membres) ont eu lieu à Rome en 1995.