Les régions portugaises d'Amadora, Odivelas, Sintra, Loures et Lisbonne ont quitté la zone rouge où les voyages ne sont pas autorisés ou possibles, dans une mise à jour des recommandations des Affaires étrangères, diffusée vendredi. En Espagne, la province de Lleida en Catalogne et la province de Huesca en Aragon restent interdites de voyage de même que Leicester au Royaume-Uni. En zone orange, qui requiert une vigilance accrue, on retrouve l'Autriche (Oberösterreich et Vienne), la Bulgarie, des régions de Croatie (région adriatique, région continentale), l'Espagne (Aragon, Catalogne, Pays basque, Navarre, La Rioja, Estrémadure), la France (Ile de France, Pays de la Loire), le Luxembourg, la Pologne (Slaskie et Malopolski), le Portugal (Algarve, Région métropolitaine de Lisbonne), la Roumanie, la Slovénie (Pomurske, Savinske, Zasavske), la République tchèque (Prague, Strední Cechy, Jihovýchod et Moravskoslezský), la Suède et le Royaume-Uni (Midlands, North East & Yorkshire, North West et Irlande du Nord, Pays de Galles).

Des voyages sont possibles dans ces pays, aussi en zone orange, sous conditions: Chypre (test obligatoire), Danemark (test obligatoire pour le Groenland et les Îles Féroé), Estonie (quarantaine), Irlande (quarantaine), Islande (test obligatoire ou quarantaine), Lettonie (quarantaine), Lituanie (quarantaine), Norvège (quarantaine), Pays-Bas (quarantaine) et Slovénie (quarantaine).

Pour toutes ces destinations où la vigilance est accrue (zone orange), les Affaires étrangères recommandent une période de quarantaine de deux semaines et un dépistage aux Belges revenant de ces zones.

Enfin, les voyants sont au vert, sauf zones en vigilance orange, pour: l'Allemagne, l'Autriche, la Croatie, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, le Liechtenstein, Malte, la Pologne, le Portugal (zones spécifiques en confinement), la République tchèque, le Royaume-Uni (zones spécifiques en confinement), la Slovaquie et la Suisse.