Ce vendredi matin, les avocats ont effectué leurs plaidoiries à propos de l'arrêté royal du 29 décembre fixant les conditions d'accès la culture. Pendant sa défense, l'avocat du gouvernement a précisé que "la jauge maximale de 200 devait être entendue "par salle" et non "par jour"", annonce le Soir.

Ce qui signifie qu'une salle pourrait accueillir plusieurs fois 200 personnes dans la même journée. Une première petite victoire pour le secteur culturel. Pour rappel, ce recours a pour but de suspendre et d'annuler l'arrêté royal du 29 décembre limitant les jauges des salles.

À ce stade, on ne sait pas encore quelle décision va prendre le Conseil d'Etat. Pour le secteur culturel, représenté par l'avocat Me Vincent Letellier, la situation du 4 décembre n'est pas la même qu'aujourd'hui.

Selon nos confrères, les débats ont surtout tourné autour des "conséquences d'une suspension de l'arrêté royal, ce qui laisse penser qu'un arrêt ordonnant la suspension n'est pas impossible, auquel cas il serait probablement rendu dès ce vendredi. Si les plaignants sont déboutés, par contre, l'arrêt pourrait être rendu lundi."