Le ministre socialiste avait parlé d'un "1er mai de pacotille pour notables à Jodoigne" pour décrire la manifestation organisée par les libéraux francophones

BRUXELLES Le chef de groupe MR au parlement wallon, Willy Borsus, a dénoncé mardi le registre "presque injurieux" utilisé selon lui par le ministre socialiste Paul Magnette dans son discours de la Fête du travail, le qualifiant de "dérapage indigne du débat d'idées". Défendant à Charleroi le caractère socialiste du 1er mai, M. Magnette avait affirmé que cette fête n'était pas "ce 1er mai de pacotille pour notables à Jodoigne", où les réformateurs avaient réuni leurs troupes.

"C'est intolérant par rapport aux classe moyennes et aux indépendants", dont le MR avait fait le thème de sa réunion, a estimé Willy Borsus. Jugeant M. Magnette "totalement à côté de la réalité", il a estimé que le socialiste carolorégien avait "nié la dimension populaire des classes moyennes" et adressé "une gifle à une réalité importante du monde du travail".

Il a rapproché le registre de parole utilisé des récentes sorties du vice-président du PS Philippe Moureaux, qui avait suscité la polémique en réagissant à un reportage de la RTBF sur l'islam en Belgique.

© La Dernière Heure 2012