Depuis le début de la crise sanitaire, les employés de bpost n’ont pas eu beaucoup de répit. Et si le nombre de colis reste très élevé par rapport à l’avant-Covid, les fêtes de fin d’année vont encore faire exploser les compteurs. Une période qui se prépare déjà depuis de nombreuses semaines. Tout au long de l’année, bpost recherche de nouveaux employés et un plan d’embauche a été mis sur pied avec le Forem notamment pour former de nouveaux collaborateurs. Grâce au plan Bpost Boost, ce sont plusieurs centaines de personnes qui voient leur carrière réorientée pour sortir du chômage. Et les profils recherchés sont nombreux. " Surtout des fonctions de distributeur et chauffeur de camion. Des personnes flexibles, qui n’ont pas peur de travailler, qui sont orientées clients, qui ont envie de représenter le visage de bpost. C’est aux personnes les moins qualifiées, d’origine et de parcours divers, et éloignées du marché du travail que nous voulons nous adresser avec des parcours de formation spécifiques ", explique Laura Cerrada Crespo, porte-parole de bpost.

Évidemment, le plan Bpost Boost n’est pas le seul moyen de recruter des talents, puisque la société postale engage en moyenne entre 3 000 et 4 000 personnes chaque année. " L’objectif est d’enrôler 116 stagiaires cette année à travers 2 programmes (un court de 3,5 mois et un long d’une année scolaire), 200 stagiaires en 2022 et éventuellement 350, à terme, via Bpost Boost, précise la porte-parole. Les raisons de recrutement sont une attrition des membres du personnel (départs à la retraite, etc.) ; la croissance des activités/nouvelles activités qui démarrent, surtout liées à la distribution de paquets ; le fait que de nombreux chômeurs ne trouvent pas d’emploi et de jobs qui ne trouvent pas preneur faute de qualifications. "

La première phase a donc commencé en mars avec 21 stagiaires, dont 12 ont finalement obtenu un CDI en juillet. " Chaque stagiaire est accompagné, guidé et évalué, pendant tout son parcours de formation, par son formateur du centre Forem et ses tuteurs en centre de tri et en centre de distribution chez bpost. Au terme de sa formation, il est évalué. Si l’évaluation est positive, cela débouche sur un CDI. "

Et pour ceux qui recherchent un nouvel emploi, mais veulent surtout s’ouvrir à de nouveaux horizons, les formations continuent chez bpost. " Un deuxième groupe de 32 stagiaires vient de démarrer le programme court début septembre. Il est à présent lancé dans les 5 régions, couvrant désormais la totalité du territoire wallon : La Louvière/Mons/Charleroi, Liège et environs, Tubize et le Brabant wallon, Tournai/Ath/Mouscron et Libramont, complète-t-elle. La nouveauté, qui est une grande première, est le lancement du programme "long", sur une année scolaire. Celui-ci est proposé aux demandeurs d’emploi éloignés du marché du travail, qui ont un an ou plus de chômage, et ne disposant pas du permis de conduire ni du CESS. Celui-ci a également débuté, au début du mois de septembre, avec 60 stagiaires. Ce projet-pilote, sera évalué, adapté le cas échéant et reconduit en septembre 2022. "