Des rafales de vent atteignant les 108 km/h ont été mesurées. Les pompiers de la zone 1 (qui couvre la Côte) ont reçu près de 900 appels tandis que ceux de la zone du Westhoek ont été sollicités plus de 300 fois. Les appels concernent principalement des branches d'arbres rompues, des tuiles soufflées et des panneaux de signalisation tombés. Des routes ont également été obstruées par des arbres qui sont tombés, détaillent les pompiers du Westhoek.

Trois pompiers ont été blessés lors d'une intervention à Alveringem. Ils coupaient un arbre déraciné lorsqu'un morceau est soudainement tombé sur eux. Un homme du feu a dû être hospitalisé.

A Blankenberge, plusieurs cabanes de plage ont été détruites par le vent et la police y a également fermé une rue car une façade menaçait de s'effondrer.

A Middelkerke, un ouvrier a été grièvement blessé lorsque les briques d'un mur se sont effondrées sur lui. Quelques randonneurs ont également été blessés à la Côte.

D'autres signalements faisaient état de branches d'arbre tombées, de tuiles arrachées ou de meubles de jardin envolés.

Les pompiers s'attendent à ce que le reste de la journée soit chargé.

Interdiction de pratiquer des sports nautiques

Le gouverneur de Flandre occidentale a décidé samedi d'interdire tous les sports nautiques, tels que le kitesurf, à la Côte. La décision prend effet immédiatement. "C'est trop dangereux", a justifié le gouverneur. "Beaucoup de cabines de plage ont été renversées, laissant de nombreux débris, et un vent fort fait rage. Cette combinaison est très dangereuse", a prévenu le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwe.

A la demande de certains bourgmestres de communes côtières, le gouverneur a décidé d'interdire immédiatement les sports nautiques. A Blankenberge, trente à quarante cabines de plage auraient été détruites par le vent.

"L'interdiction est prise pour la sécurité de tous et pour préserver les services de secours. Ils sont déjà fortement occupés par de nombreuses interventions", souligne le gouverneur. Quiconque s'aventurerait tout de même sur la plage risque une lourde amende.

Fortes pluies en Brabant wallon

Les pompiers se sont mobilisés, samedi dès l'aube, dans différentes localités de la province du Brabant wallon où les intempéries ont créé des embarras, a-t-on appris auprès de la zone de secours de la province. Les précipitations et les vents parfois violents ont généré, durant la nuit de vendredi à samedi, l'obstruction d'avaloirs ou la présence de branchages sur certaines voiries.

Depuis samedi vers 6h30, plusieurs équipes de secouristes sont déployées dans plusieurs communes brabançonnes, dont Genappe, Nivelles, Rebecq, Tubize, Waterloo et Wavre. Il n'y a pas de blessé.

Forest interdit la circulation avenue Albert après la chute d'un morceau de façade

La commune de Forest a annoncé samedi que la circulation sur l'avenue Albert, entre la rue Eugène Verheggen et la place Albert, est interdite pour des raisons de sécurité. Durant la nuit de vendredi à samedi, le vent a causé la chute d'un morceau d'une fenêtre de l'immeuble situé au numéro 10 de l'avenue. L'interdiction de circuler sur ce tronçon est en vigueur jusqu'à mardi ou mercredi. "Les lieux ont été immédiatement sécurisés et l'avenue a été fermée à la circulation. Les pompiers ont contrôlé les dix premiers étages de l'immeuble et tout est ordre. Mais la situation météorologique ne permet pas pour l'instant d'analyser les niveaux supérieurs du bâtiment. Le travail sera effectué par une société spécialisée lundi ou mardi, selon les conditions", a expliqué l'administration communale.

"En attendant, pour assurer la sécurité de tous, la circulation reste interdite sur le tronçon concerné, c'est-à-dire l'avenue Albert entre la rue Eugène Verheggen et la place Albert. Les voitures qui y étaient stationnées ont été déplacées et les piétons sont déviés vers la berme centrale. Les habitants du quartier, eux, ont toujours accès à leur logement", a-t-elle déclaré