Belgique Le primat de Belgique aurait essayé de convaincre le roi Baudouin de signer la loi dépénalisant l'avortement.


MALINES Ces faits surprenants sont relatés dans la biographie consacrée à l'archevêque de Malines-Bruxelles écrite par Peter-Jan Bogaert et qui s'intitule "Le Cardinal Godfried Danneels, de Kanegem à Rome".
Cette biographie a été présenté jeudi à la presse.
Dans l'ouvrage, on trouve un important chapitre sur l'impossibilité de régner que le roi Baudouin avait évoqué pour éviter de signer, contre sa volonté, une loi dépénalisant l'avortement. Tout comme feu le roi Baudouin et le Pape, l'archevêque de Malines-Bruxelles est fermement opposé à l'avortement mais estimait que l'Eglise et le roi devaient s'incliner devant la volonté du gouvernement et du législateur. Selon l'auteur, il n'est toutefois pas évident de savoir si le cardinal Danneels a pu aborder cette question avec le roi Baudouin. "Danneels approuve totalement la séparation entre l'Eglise et l'Etat et n'a aucun pouvoir politique", souligne l'auteur qui ajoute que "le cardinal reconnaît que nous vivons dans une société pluriculturelle et que les critères de celle-ci se heurtent de plus en plus souvent à l'enseignement de l'Eglise". Le cardinal s'est bien évidemment attiré les critiques les plus vives de l'aile conservatrice de l'institution, souligne le livre. La biographie consacrée au cardinal Danneels rassemble une série d'entretiens avec des "témoins autorisés" comme des amis d'enfance, des collaborateurs, des observateurs de l'Eglise et des professeurs. "Cardinal Godfried Danneels, de Kanegem à Rome" paraît aux éditions Van Halewyck et compte 221 pages.