Une citoyenne ulcérée par la grande manifestation nationale organisée ce jeudi par les syndicats leur écrit une lettre ouverte et l'a fait parvenir à la DH ! (*)

Braine-l’Alleud,

le 05/11/14

Chers grévistes

Je vous écris mon ras-le-bol de toutes vos actions.

Je suis indépendante, mon mari est indépendant commerçant en plein centre de Bruxelles, il n’a comme moyen de transport que le train pour s’y rendre. Autant vous dire qu’il perd un argent fou, qu’il a déjà du mal à gagner, quand vous décidez de ne pas faire rouler les trains, car forcément soit il arrive en retard voire pas du tout à son petit commerce.

Alors d’accord vous défendez soit disant le droit du travailleur, mais que faites-vous justement pour les travailleurs qui ne veulent pas faire grève et veulent travailler ? J’appelle cela du boycottage. Est-ce que vous vous rendez compte que chaque fois que vous entamez une action de grève, vous creusez encore un peu plus le trou budgétaire ?

Ce qui est enrageant pour beaucoup de citoyens, c’est que vos grévistes syndiqués, eux sont payés, tandis que nous nous devons soit prendre congé et donc perdre une journée de salaire.

D’autant que les grévistes de la SNCB ne sont quand même pas mal lotis, ils ont droit pour eux et toute leur famille aux trajets en train gratuit (à votre avis c’est qui qui paye cela?). Je pense que par rapport aux entreprises privées ils ont beaucoup plus de congés et probablement un 13e mois.

Vous ne laissez même pas le temps au nouveau gouvernement de faire ses preuves. Croyez-vous que si un autre parti avait été au pouvoir nous serions mieux lotis ? Vous pensez sans doute que si le PS était resté au gouvernement il aurait fait mieux?

A votre avis, qui est responsable du pétrin dans lequel nous nous trouvons ? Bien sûr, c'est grâce au PS que nous avons tous les droits... Surtout celui de profiter du CPAS et autres avantages, que nous, travailleurs payons dans nos contributions.

Il est peut-être temps de changer. Ce ne sera sans doute pas facile mais voyez un peu dans les pays de l'Est. Cessez de vous plaindre, ces citoyens européens travaillent bien plus dur et pour bien moins que nous.

Avez-vous de meilleures solutions ?

Je compare la manifestation à l'exemple suivant. Il s'agit d'une famille de trois enfants où les parents travaillent tous les deux. La santé financière est bonne. On part en vacances, on va au cinéma, au restaurant... Sous le sapin de Noël s’entassent des cadeaux. Ensuite, c'est la catastrophe. Un des deux parents vient d’avoir un grave accident de voiture et ne sait plus travailler. Il reçoit logiquement les aides financières que notre système social octroi. Bien entendu, ces aides n’ont plus rien à voir avec le salaire de ce parent avant son accident. Les enfants et le conjoint vont-ils se mettre en grève parce le train de vie à diminué ? Non, je ne crois pas.

En résumé, il n’y a plus de sous dans les caisses de l’état. Il faut donc réduire certains coûts. Il est évident que tout ce que le gouvernement Michel propose ne m’enchante pas, loin de là... Mais, nous n'avons pas le choix, si on ne le fait pas maintenant ce sera encore pire dans quelques années.

Vous vous êtes déjà vu quand vous déambulez dans les rues ?

Moi, je vous ai déjà vu et c’est franchement un spectacle désolant... C’est pire qu'un cortège estudiantin. Certains d'entre vous urinent dans la rue, contre les murs en face de restaurants. La moitié des manifestants, et je suis sympa, est complètement saouls. Alors quand vous manifestez soyez au moins digne.

Une citoyenne qui n’est pas forcément d’accord avec nos ministres mais qui pense qu’il y a peut-être d’autres moyens de manifester son désaccord qu’en bloquant toute la Belgique.

(*) Cette lettre ouverte n'engage nullement la rédaction de La Dernière Heure - Les Sports.