Les Belges pourront-ils organiser des grandes fêtes de famille dans leur jardin cet été ? Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) n'a pas écarté cette éventualité, ce dimanche 16 mai, mais l'a soumise à diverses conditions. Parmi celles-ci, la présence d'un traiteur professionnel pour orchestrer l'événement et s'assurer qu'il soit organisé dans le respect des mesures sanitaires. Les propos du nationaliste flamand ont fait bondir les traiteurs, qui refusent de jouer le rôle de contrôleur, ainsi que certains élus, dont le député flamand Imade Annouri (Groen). "Le royaume de la liberté n'est plus qu'à un pas... pour ceux qui ont un jardin et qui peuvent payer un traiteur. Pour le reste, tant pis", a commenté l'écologiste sur Twitter.  



Selon HLN, les règles telles que présentées au dernier Comité de concertation dérangeraient même jusqu'au sein du gouvernement fédéral. "Pas plus de 10 personnes dans un jardin, mais une foule de 60.000 personnes sans masque - certes testées ou vaccinées - à Pukkelpop ? Cela passerait mal", a déclaré une source gouvernementale à nos confrères flamands . Plus encore, du côté de la rue de la Loi, on a estimé que les propos de Jambon "donnaient l'impression que celui qui a de l'argent peut faire plus". 


Vers un élargissement de la bulle extérieure au prochain Codeco ?  

En réalité, les mesures n'ont pas encore été, à l'heure actuelle, coulées dans un arrêté ministériel. Ce dernier, qui doit encore être publié par le ministère de l'Intérieur, devrait apporter davantage de précisions quant à la façon dont des fêtes privées pourraient être organisées cet été. 

Mais, vu les réactions qu'a suscité la sortie de Jambon, le Comité de concertation devrait prochainement discuter d'un possible élargissement de la bulle extérieure pour cet été. Selon HLN, aucune décision n'a été prise actuellement, mais les autorités se disent prêtes à assouplir cette mesure, "si la situation épidémiologique continue à évoluer favorablement".