Après la "douche froide" de vendredi dernier, les autorités se sont réunies pour poursuivre les discussions interrompues promptement le 26 février. Si la semaine passée les données épidémiologiques ont poussé le Comité de concertation à faire une "pause", les évolutions de ces derniers jours ont permis d'acter quelques assouplissements pour le mois de mars. Plus encore, les autorités se sont mises d'accord sur les dates de possibles réouvertures de plusieurs secteurs à l'arrêt. 

Le Premier ministre Alexander De Croo a commencé à s'exprimer à 19 heures pour détailler un très attendu calendrier de déconfinement.

"Vendredi dernier, le Codeco a décidé de faire une pause, qui était indispensable car nous avions reçu des chiffres inquiétants au sujet des hospitalisations", a commencé Alexander De Croo. Si le pire a été évité, le Premier ministre a estimé qu'il fallait continuer à se montrer prudent, car les chiffres continuent à augmenter. "Nous sommes conscients de la nécessité de perspectives après une période de 5 mois de mesures strictes. Le Codeco a donc évalué quelles étaient les situations dans lesquelles on pourrait assouplir sans risque: cela concerne sans hésitation les activités à l'extérieur", a continué M. De Croo. Les autorités souhaitent permettre aux Belges de faire davantage de choses à l'extérieur afin qu'ils respectent mieux les règles strictes à l'intérieur.

Le ministre de la Santé, Frank Vandebroucke, s'est réjoui quant à lui que le Codeco soit parvenu à cet accord et à offrir de nombreuses perspectives aux secteurs à l'arrêt. "C'est un moment important, un moment d'espoir", a affirmé le socialiste flamand. "Mais si nous avons pu faire cela aujourd'hui, c'est grâce à tous les Belges qui ont respecté des mesures très strictes pendant de longs mois".

M. Vandenbroucke a lié le succès de ce plan de déconfinement à celui de la campagne de vaccination. "Pour y arriver, nous devons accélérer cette campagne et éliminer les couacs auxquels nous sommes encore confrontés", a-t-il insisté. 

Alexander De Croo a présenté un calendrier de déconfinement en trois temps :

  • Mars :

A partir du 8 mars, le nombre de contacts autorisés à l'extérieur passe de 4 à 10 personnes. Mais en respectant les gestes barrières et le port du masque. Il sera également possible de se réunir à 50 personnes dans le cadre de funérailles. Enfin, il y aura des assouplissements qui concernent l'enseignement.

A partir du 15 mars, dans l'enseignement primaire et secondaire, les activités extérieures seront possibles pendant un jour. Dans l'enseignement supérieur, les étudiants retourneront dans les auditoires un jour par semaine.

En Région bruxelloise, les quatre mesures propres à la capitale seront évaluées par les autorités la semaine prochaine, a annoncé Rudi Vervoort. Parmi ces règles, on retrouve notamment le couvre-feu, qui est actuellement le plus strict de tout le pays, mais également l'obligation du port du masque généralisée sur tout le territoire, l'interdiction de vendred de l'alcool après 20 heures et de consommer de l'alcool dans les lieux publics. 

  • Avril :

Le mois d'avril marquera le début du plan extérieur. Ainsi pourront reprendre les activités à l'extérieur (impliquant maximum dix personnes dans le cadre privé, impliquant jusqu'à 25 personnes pour les camps de jeunesse et jusqu'à 50 personnes pour la culture et le culte). Cela concerne également les marchés et les parcs d'attraction. Lors du Codeco du 26 mars, les autorités évalueront si la situation permet de mettre en oeuvre de tels assouplissements.

A partir du 19 avril, l'enseignement secondaire reprendra à 100% en présentiel. 

Le Premier ministre a expliqué qu'il n'y aurait pas de changement au niveau des voyages non-essentiels qui resteront interdits jusqu'au 18 avril (au minimum).

  • Mai :

Grâce à l'utilisation massive de tests rapides et d'autotests, les autorités estiment qu'il sera possible d'avoir davantage de contacts à l'intérieur et à l'extérieur à la date du 1er mai. Les experts devront préparer des plans détaillés pour permettre aux activités intérieures et extérieures de reprendre. Cela concerne: l'horeca, le shopping et le commerce ambulant, la culture, les foires, les animations pour les jeunes, le sport, les services de culte, les soins à domicile et le fitness.

© Codeco

Revivez en direct les dernières informations concernant ce nouveau Codeco