Belgique

Les Etats-Unis sont aux côtés de la Belgique et de l'Europe face au terrorisme, a affirmé vendredi le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, se déclarant même "bruxellois" lors d'une brève visite à Bruxelles trois jours après les attentats sanglants qui ont endeuillé la capitale belge.

"Je suis Bruxellois; ik ben Brussels", a-t-il affirmé en français et en néerlandais lors d'un point de presse avec le Premier ministre Charles Michel, dans une référence au "Je suis Américain" lancé par le chef de gouvernement belge de l'époque, Guy Verhofstadt, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis

Il a exprimé les condoléances des Etats-Unis "au peuple belge" après les attentats de mardi, qui ont fait au moins 31 morts et plus de 250 blessés.

Au cours de cette brève visite, d'environ quatre heures, le chef de la diplomatie américaine doit aussi rencontrer le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le roi Philippe, avant de participer avec M. Michel à un "moment de recueillement" à l'aéroport de Zaventem à 14h00 et de regagner Washington.

"C'est un signe marquant de l'amitié entre les Etats-Unis et la Belgique", a pour sa part déclaré M. Michel, confirmant la reprise prochaine de la mission des F-16 belges dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak, avec une possible extension à la Syrie voisine.