Ce vendredi les recherches pour retrouver Jürgen Conings se poursuivent. Plus d'une semaine après sa disparition, ce militaire, sympathisant d'extrême-droite, reste toujours introuvable. Le fugitif a notamment menacé de mort le virologue Marc Van Ranst et est considéré comme "dangereux" par les autorités belges.

Retrouvez ci-dessous les dernières informations relatives à cette chasse à l'homme:

20h40: Jürgen Conings restait introuvable jeudi soir, a indiqué le parquet fédéral lors d'une conférence de presse. Quatre véhicules blindés et une vingtaine de camions militaires sont revenus du nord-est du parc national de la Haute Campine jeudi soir. L'armée et la police ont repris leur poste à Heuvelsven dans le quartier de Grote Homo, près de l'endroit où la voiture de Jürgen Conings a été retrouvée la semaine dernière. La police militaire est également revenue sur place. Il n'est pas encore sûr si les recherches touchent à leur fin pour ce jeudi.

Des militaires étaient présents en masse jeudi après-midi, notamment avec des véhicules blindés, à Rotem (Dilsen-Stokkem). La Pannenhuisstraat a été bloquée par la police au niveau de la Boslaan (N75). De l'autre côté de la rue, l'armée était stationnée avec des véhicules blindés. Les soldats étaient également présents en grand nombre dans le voisinage du quartier Kapel van de Weerstand et de la réserve naturelle de Bergerven, sur le territoire de Rotem et de Neeroeteren (Maaseik). La police a également fermé l'entrée de la forêt d'Opoeteren (Maaseik). La police et l'armée avaient commencé jeudi matin vers 08h00 à effectuer des recherches dans trois nouvelles zones du parc national de Haute Campine. L'armée était partie jeudi après-midi avec une colonne d'une vingtaine de camions remplis de militaires en direction du nord-est du parc. Plus tôt, des mouvements de militaires avaient eu lieu à Heuvelsven, près de l'endroit où la voiture de Jürgen Conings a été retrouvée. Quelques objets ont été trouvés dans l'une des trois nouvelles zones de recherches et ont été saisis pour faire l'objet d'une enquête, selon le parquet fédéral. Rien n'indique à l'heure actuelle qu'ils appartiennent à Jürgen Conings.

13h00: "En ce moment, il y a environ 300 soldats et 100 policiers déployés", a indiqué Wenke Roggen, la porte-parole du procureur fédéral. "Chaque piste intéressante est étudiée. Une recherche avec des chiens est actuellement menée, avec des personnes des unités spéciales, de la police judiciaire fédérale et du laboratoire", a-t-elle encore déclaré.

12h15: "Rien n'indique que Jürgen Conings est décédé. On espère pouvoir le retrouver ici aujourd’hui mais il est évident que l’on reste attentif à toutes les pistes. On n’est pas loin des Pays-Bas et de l’Allemagne, ce sont des pistes envisagées également", a indiqué le procureur fédéral au cours d'une conférence de presse ce jeudi à 12h. La police et l'armée effectuent des recherches dans trois nouvelles zones délimitées au nord de la Boslaan. "L'opération diffère de celle menée la semaine dernière, où "une fouille approfondie de la région avait été effectuée. Cette fois, les recherches sont plus ciblées", a expliqué le parquet fédéral. La zone ciblée a notamment été déterminée avec l'aide de la cellule de recherche des personnes disparues et l'agence flamande de l'environnement Natuur en Bos.

11h30: La Cellule de recherche des personnes disparues est également sur place jeudi, a confirmé son patron Alain Remue. La police est aussi à proximité du véhicule du militaire recherché, avec des chiens pisteurs.

La presse est rassemblée au Terhills Resort, où une conférence de presse a lieu à midi. Le reste du parc national de la Haute Campine reste ouvert aux randonnées pédestres et cyclistes. Les visiteurs sont priés de suivre les instructions des services sur place.

10h30: La tente retrouvée la semaine dernière par les enquêteurs dans le parc national de la Haute Campine n'appartiendrait finalement pas à Conings. "Selon les premières constatations, la tente n'a pas été habitée ces derniers temps", indiquaient nos confrères du Nieuwsblad ce jeudi matin. "Elle n'a donc peut-être pas été l'abri de Jürgen Conings". L'information révélée par le quotidien flamand a été confirmée par le parquet fédéral.

10h00: Il n'y a pas d'indications concrètes sur le lieu où se trouve Jürgen Conings pour le moment, selon le procureur fédéral : "L'enquête évolue constamment. Nous recevons différents éléments qui font tous l'objet d'une enquête."

08h45: De nouvelles recherches se déroulent dans le parc national de la Haute Campine (Hoge Kempen) ce jeudi, a annoncé le gouverneur du Limbourg, Jos Lantmeeters, sur Twitter. "Seule la zone de recherche sera temporairement fermée par les services de sécurité", a-t-il précisé.


08:30: Des nouvelles recherches semblent avoir lieu jeudi aux alentours de la zone où la voiture du militaire armé en cavale Jürgen Conings a été retrouvée mardi dernier, a constaté un journaliste de Belga. Des agents de la police du Maasland, avec leurs véhicules équipés de gyrophares, se tiennent sur la voie de droite de la Boslaan (N75), tandis qu'en direction de Genk, des militaires armés se trouvent le long de la zone forestière. Des soldats sont également positionnés le long de la Schoolstraat sur le territoire d'As. "Il y a une recherche dans une zone au nord de la N75", a déclaré Eric Van Duyse, porte-parole du bureau du procureur fédéral. "Nous nous concentrons sur trois points en particulier. Il est conseillé aux promeneurs d'éviter cette zone pendant les recherches."