Ce mardi, des entreprises de logiciels comptables, des services providers et Olivier Chastel, ministre du Budget et de la Simplification administrative, ont signé un accord important pour la promotion de la facture électronique. 

"La Belgique a des objectifs ambitieux", explique Frédéric Lodewyk, un des fondateurs de la société Koalaboox qui permet aux PME et indépendants de réaliser et d’envoyer automatiquement des factures. "Le gouvernement souhaite obtenir 25 % de factures en ligne avant la fin de la législature. Pour faciliter l’évolution vers les factures électroniques, il était nécessaire de rassembler des entreprises qui mettent en place des solutions. Le ministre a réalisé un protocole qui a pour but que les entreprises actives dans le domaine s’associent."

Ainsi, des protocoles ont été signés avec des entreprises de logiciels comptables et des services providers dont Koalaboox fait partie. "Le passage à l’électronique permet des économies d’impression, mais aussi d’envoi. Cela permet aussi d’éviter de perdre du temps à traiter des factures papier et à les encoder. C’est aussi une facilité d’accéder à l’information en temps réel et en continu. Un groupe de travail va se réunir mensuellement. Cela demande une coordination entre les différents acteurs au niveau des logiciels informatiques et des fédérations professionnelles, comme l’Institut des experts-comptables qui répercutera au niveau des comptables."

Le but est également de passer aux factures électroniques dans les administrations. "Deux administrations sont actuellement en projets pilotes."

Les sociétés de ce projet ont été choisies car elles offrent déjà des solutions électroniques. "Koalaboox est la seule entreprise à offrir ce service aux indépendants et aux PME. Je suis très heureux de participer à ce projet. C’est positif de voir que les autorités veulent changer les choses", termine Frédéric Lodewyk.