La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny (MR), a convoqué une réunion, ce jeudi 15 octobre, avec plusieurs représentants du secteur. Il s'agissait de préparer la grande réunion prévue vendredi 16 avec l'ensemble des acteurs.

Il a été décidé de basculer du code jaune au code orange à partir du lundi 19 octobre. Vu la situation sanitaire, l'objectif est de dédensifier les campus.

Les modalités pratiques du code orange doivent encore être précisées. Le protocole prévoit que 20% des cours se donnent encore en présentiel et 80% à distance. Mais cette règle pourrait être adaptée.

Le Conseil des Recteurs francophones a déjà annoncé que, pour les activités regroupant plus de 50 étudiants, un présentiel sera limité à une place sur 5 ou un passage à l’enseignement à distance.

Une priorité devrait cependant être accordée aux étudiants de première année pour leur permettre de venir plus que les autres en auditoires et ce, en vue de ne pas casser leurs efforts d’intégration à l’enseignement universitaire.

Autre piste d'aménagement: les travaux pratiques et laboratoires devraient aussi être privilégiés. C'est particulièrement important dans certaines hautes écoles et dans les écoles supérieures des arts.

Les représentants des universités, hautes écoles, écoles supérieures des arts ainsi que les syndicats et les repésentants des étudiants se retrouvent ce vendredi matin autour de la ministre pour affiner les modalités de mise en place des nouvelles mesures.

A noter que celles-ci pourraient encore être modifiées (ne fût-ce que localement) après le comité de concertation également planifié par le Premier ministre Alexander De Croo ce vendredi.