Le nombre de sièges dans les trains à destination touristique sera limité pour permettre une plus grande distance. Sauf les jours d’école, seuls les sièges côté fenêtre pourront être utilisés dans les trains, excepté pour les moins de 12 ans. En d’autres termes le week-end, les jours fériés et durant les vacances de Pâques, les voyageurs SNCB seront contraints de s’asseoir uniquement côté fenêtre. "Vu la forte circulation du virus, le Comité de concertation a décidé de prendre de nouvelles mesures afin de limiter encore la propagation du virus", pointe Georges Gilkinet, ministre de la Mobilité qui précise que "les enfants de moins de 12 ans pourront bien évidemment s’asseoir à côté des adultes les accompagnant".

Selon nos informations, cette mesure a été poussée en Comité de concertation sous l’impulsion des bourgmestres de la Côte belge inquiets de l’affluence constatée à la mer lors des week-ends de beaux jours et qui craignent les vacances de Pâques. "Les voyages en train sont donc bien entendu toujours autorisés. Ils sont un excellent moyen pour découvrir différents endroits de notre pays pour celles et ceux qui veulent se promener et ont besoin de prendre l’air, ce qui est excellent pour notre bien-être physique et mental", conclut le ministre de la Mobilité.

Le bourgmestre d’Ostende Bart Tommelein pense également que c’est une bonne mesure. "Elle garantira qu’il y aura une réduction drastique du nombre de passagers. "

De son côté, la ministre flamande du Tourisme, Zuhal Demir (N-VA), ne souhaite pas que l’on ajoute des trains vers la Côte. "Comme rien n’est ouvert, je me demande bien ce qu’un citoyen peut aller y faire ", a-t-elle commenté. "Si les terrasses ne sont pas ouvertes, on ne peut aller nulle part aux toilettes."