Le Comité de concertation, qui vient de se terminer, aurait acté plusieurs mesures, apprend-on : primo, le passage à 10 personnes de la bulle en extérieur, qui est actuellement limitée à 4 personnes. Cette mesure prendrait cours dès ce lundi 8 mars.

Il a été question d'un "plan plein air" relatif à la jeunesse, aux sports et à la culture. Certains participants autour de la table voudraient que les mesures soient levées dès le 1er avril.

Le point qui a le plus cristallisé les tensions  entre décideurs concerne plutôt les activités en intérieur pour le sport, la culture et l'horeca. La date de réouverture du 1er mai a été suggérée mais certains la trouvent trop tardive.

La question de la levée de l'interdiction des voyages non-essentiels, qui semblait en bonne voie, a créé plus de remous que prévu. Elle sera finalement maintenue durant les vacances de Pâque, et même jusqu'au 18 avril.

Peu avant 16h , la question de l'élargissement de la jauge lors des funérailles était sur la table. On parle, notamment, d'un élargissement de 15 personnes actuellement autorisées à 50.

Les discussions se sont ensuite orientées sur la vaccination. Il a notamment été question d'un tweet envoyé ce vendredi après-midi par Wouter Beke. Le ministre flamand de la Santé y publiait un classement, par pays européens, du nombre de vaccins administrés par 100 habitants, tout en précisant dans son message avoir "ajouté la Flandre". Ce tweet peut être interprété de la sorte : si la Belgique est à la traîne, c'est à cause des deux autres Régions. La Libre a appris qu'une nouvelle tension a alors éclaté en Codeco, Frank Vandenbroucke chargeant la Wallonie et, surtout, Bruxelles pour leur gestion de la vaccination.

Sur le coup de 16h45, les membres du Codeco ont décidé que les ministres (du fédéral et des entités fédérés) de la Santé allaient proposer de nouvelles mesures en matière de santé mentale d'ici la fin du mois de mars.

Vers 17h45, le sujet sensible de l'extension éventuelle de la bulle intérieure de 1 continuait de diviser.

Il ressort des échanges que l'Horeca, notamment, devrait attendre près de deux mois avant de rouvrir : restaurants et bars pourront rouvrir à la date du 1er mai, si certaines conditions sanitaires sont remplies. 

Les parcs d'attraction, de leur côté, même si c'est encore à confirmer formellement, pourraient rouvrir au 1er avril, dans le cadre du plan "plein air".

Confirmations dès 19h, pour la conférence de presse suite au Codeco où le Premier ministre prendra la parole.