Les écoles et commerces vont-ils être à nouveau contraints de (re)fermer leurs portes? S'il fallait résumer ce qui fuite de la réunion du comité de concertation qui a débuté ce vendredi peu après 14h au Palais d’Egmont, la synthèse pourrait être : c'est une possibilité si la situation épidémique se détériore, mais ce n'est absolument pas à l'ordre du jour. La réunion touche à sa fin. Une conférence de presse aura lieu à 19h.

Les discussions ont, comme prévu, débouché sur un statu quo : il n'y aura pas d'assouplissements, mais pas non plus de durcissements majeurs en dehors de la question des frontières.

En effet, le comité de concertation s'est mis d'accord pour durcir les règles pour entrer et sortir du territoire belge, mais aussi le contrôle de la quarantaine.

Selon nos informations, les règles concernant le franchissement des frontières vont bien être durcies.Les non-résidents de plus de 12 ans qui voudront se rendre en Belgique devront produire une attestation de test négatif au Covid. La mesure sera d'application dès le 25 décembre. Ce résultat négatif doit se baser sur un test effectué au plus tôt 48h avant l'arrivée sur le territoire belge. Les Belges qui reviennent de l'étranger après un séjour de plus de 48h devront se mettre obligatoirement en quarantaine durant 7 jours, s'ils reviennent de vacances de zones rouges (soit pratiquement toutes les zones d'Europe). Début janvier, une distinction sera introduite entre déplacements pour raisons professionnelles, qui ne seront pas soumis à la quarantaine ou au test Covid, et d'autres raisons. Toute personne qui arrive et revient de Belgique après être restée à l'étranger plus de 48 heures est considérée comme contact à haut risque.

La fermeture des commerces non essentiels et la prolongation des vacances scolaires ne seront pas annoncées aujourd'hui. "Ce n'est pas à l'ordre du jour", nous indique une source bien informée. Ces deux mesures sont préconisées dans le rapport du commissaire Corona seulement si les chiffres augmentent, et en dernier recours. Ces deux pistes ne seront donc mises sur la table qu'en cas de dégradation future de la situation épidémiologique, et la prolongation des vacances scolaires constitue le dernier de ces recours, en cas d'escalade de la crise.

Autre élément : la taxe kilométrique ne devrait pas être abordée lors de la réunion physique du comité de concertation de ce vendredi 18 décembre, auquel Le Premier ministre Alexander De Croo, testé négatif au Covid, assiste bien physiquement.

Un durcissement du respect du télétravail est débattu lors de la réunion qui se tient au Palais d'Egmont.

Des contrôles " flash " seront menés durant tout le mois de janvier dans le secteur tertiaire, a précisé le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne sur la Première ce vendredi matin.

Le comité de concertation va également annoncer l'interdiction de faire du ski ou de louer des skis.

"Pour les coiffeurs, ce sera davantage janvier"

"On est désolé pour tous ceux qui doivent arrêter leur activité économique. C’est difficile, on va les aider au mieux. On va voir si on prend des décisions pour les coiffeurs, mais ce sera davantage en janvier", a déclaré Georges Gilkinet (Ecolo), Vice-Premier en charge de la Mobilité à l'entrée du comité de concertation.