Le syndicat socialiste Setca menace de nouvelles actions chez Lidl si la prochaine réunion avec la direction, prévue dans deux jours, mercredi, n'amène pas une avancée franche. Le personnel était déjà parti en grève en octobre pour protester contre la forte charge de travail. Un accord avait été signé le 18 octobre entre la direction et les syndicats.

Mais les problèmes pointés à l'époque ne sont en rien résolus, dénonce lundi le syndicat socialiste. "Les engagements, les emplois supplémentaires promis n'ont pas été réalisés entretemps. Les 14 heures/semaine dans chaque magasin ne sont toujours pas là, les magasins particulièrement en difficulté n'ont toujours pas reçu les bras annoncés et l'équipe volante ne sera pas renforcée avant les fêtes", détaille-t-il.

Un agenda de 12 dates de réunion a été fixé avec la direction, mais seules deux ont eu lieu depuis lors, et une a été annulée par la direction, selon le syndicat.

La prochaine est donc prévue dans deux jours, mercredi. "De deux choses l'une, soit la direction vient enfin avec un réel renforcement de l'emploi pour passer les fêtes (dans un premier temps et sur du plus long terme par la suite), soit les fêtes risquent d'être perturbées chez Lidl", met-il en garde.