Les négociations salariales sont au point mort. Face à cette impasse, le président de Vooruit Conner Rousseau a réaffirmé sa position. Pour les socialistes flamands, il est impensable que les employés ne bénéficient pas d'une augmentation salariale supérieure au 0,4% proposé lors des discussions. "Quiconque affirme que c'est impossible devrait m'expliquer pourquoi les entreprises sont capables de verser des dividendes élevés aux actionnaires", a lancé Conner Rousseau dans une interview à De Tijd.

Pas de salaire, donc pas de dividende ? Le jeune président de parti a campé sur ses positions, ce jeudi 29 avril, dans De Morgen. "Il me semble que ce n'est que du bon sens que non seulement les employeurs, mais également les employés soient récompensés lorsque des bénéfices sont réalisés", a-t-il argumenté. 

Les efforts fournis par Dermagne et De Croo jetés à la poubelle

Quant à savoir si l'approche de la fête du travail pesait sur cette prise de position catégorique, le socialiste flamand a nié en bloc. "La raison est claire: il y a quelqu'un qui ne respecte pas l'accord de coalition. Il ne faut rien chercher d'autre", a-t-il ajouté. 

C'est particulièrement la sortie d'Egbert Lachaert (Open Vld) qui a irrité le président de Vooruit. "Quand j'entends qu'il jette à la poubelle tous les efforts fournis par le ministre Dermagne et le Premier ministre De Croo, que voulez-vous faire ?", a-t-il fustigé.