Une famille de 4 personnes pourra donc avoir des contacts rapprochés avec 20 personnes sur le mois, contre 5 auparavant. Autre différence : le respect de ce nombre de contacts est une recommandation, pas une obligation. Cela concerne bien les contacts rapprochés, donc sans respect des distances de sécurité (1,5 mètre), ni port du masque. Pour les contacts sociaux respectant les distances de sécurité, il n’y a plus aucune limite de nombre. "Le message qu’on veut faire passer, c’est qu’il s’agit bien d’un assouplissement majeur, nous indique David Clarinval, vice-Premier en charge du budget et membre du CNS. Il n’y a plus de bulle. Vous pouvez voir autant de personnes que vous le voulez tant que vous respectez les règles de distanciation sociale."

Bémol : dans tous les cas, chacun ne pourra pas rencontrer plus de 10 personnes au même moment et au même endroit (enfants non compris). Ce qui en a fait tiquer certains au CNS, qui avaient averti Sophie Wilmès que cette règle n’était pas claire et que son énoncé risquait de perturber la compréhension des nouvelles mesures. Il faut dire que les décisions ont été difficiles à accoucher, alors que le rapport du Celeval n’est parvenu aux membres du CNS que mardi. C’est pourquoi l’application de la règle des codes couleurs par province, jugée par encore mûre, a été reportée.