Le test est gratuit. Les habitants âgés de plus de 6 ans de deux quartiers où, selon la ville d'Anvers, le nombre de contaminations va croissant, recevront une lettre les incitant à aller se faire tester. Grâce à ce dépistage massif, la ville espère enrayer la propagation du coronavirus et de ses variantes.

"Les nouvelles mutations suscitent beaucoup d'inquiétude mais notre politique doit être basée sur des découvertes scientifiques. Surtout maintenant que la campagne de vaccination bat son plein, nous devons tracer avec précision l'évolution du virus pour garder sous contrôle la pression qui s'exerce sur nos établissements de soins", a commenté le bourgmestre, Bart De Wever.