La pandémie a fait plus de 3.775.362 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à la mi-journée.

Après les Etats-Unis (598.748 morts), les pays enregistrant le plus grand nombre de décès sont le Brésil (482.019), l'Inde (362.079), le Mexique (229.578) et le Pérou (187.847), ce dernier pays déplorant le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. L'OMS estime que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement calculé.

La Grèce met fin au masque obligatoire à l'extérieur

La Grèce a annoncé mercredi mettre fin au port obligatoire du masque à l'extérieur à compter de jeudi matin, sauf en cas de rassemblement important, emboîtant le pas à la France, l'Espagne et l'Italie. Avec l'amélioration de la situation sanitaire, la Grèce lèvera également le couvre-feu à partir de lundi, a précisé le ministre adjoint à la protection civile Nikos Hardalias.

Nouvelles restrictions locales en Australie et Nouvelle-Zélande

La bulle de voyage qui permet de voyager sans obligation de quarantaine entre la Nouvelle-Zélande et l'Australie a été suspendue mercredi par Wellington vers Sydney, où un nouveau foyer de coronavirus prend de l'ampleur. La Nouvelle-Zélande a annoncé suspendre les liaisons au sein de cette bulle vers Sydney, première ville d'Australie, en raison des nouveaux cas de Covid-19 qui y sont détectés. Après des semaines sans nouvelle contamination, un foyer d'une trentaine de cas a éclos ces derniers jours dans la ville. Seize nouveaux cas de transmission locale ont été confirmés mercredi, plaçant en alerte les autorités de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, dont Sydney est la capitale. De nouvelles restrictions ont graduellement été imposées au cours des 72 dernières heures pour la ville et son agglomération. Mais la Première ministre de l'État, Gladys Berejiklian, n'exclut pas l'imposition prochaine d'un confinement.

Ce foyer inquiète aussi la Nouvelle-Zélande voisine, alors qu'un touriste australien, en séjour trois jours à Wellington, a été testé positif au coronavirus à son retour à Sydney. Par mesure de précaution, des restrictions ont été imposées dans la capitale néo-zélandaise, en plus de la suspension de la bulle de voyage vers Sydney.

L'Australie a été relativement épargnée par la pandémie et des confinements prolongés, à l'exception de l'Etat du Victoria et de sa capitale Melbourne, qui émerge tout juste d'un nouveau lockdown. L'île déplore à peine 30.000 cas de coronavirus et moins de 1.000 décès depuis le début de la pandémie, dont la majorité à Melbourne. Le pays a maitrisé la pandémie grâce à une fermeture très stricte de ses frontières, mais n'est pas à l'abri de nouveaux foyers alors que le programme de vaccination y est très en retard.

La Nouvelle-Zélande a recensé 2.720 cas et 26 morts. Pour se préserver du nouveau coronavirus, le gouvernement de Jacinda Ardern n'hésite pas à avoir recours à de confinements éclairs localisés à la moindre transmission locale.

Etats-Unis

L'objectif fixé par Joe Biden de 70% de la population adulte avec au moins une injection de vaccin contre le Covid au 4 juillet, le jour de la fête nationale, sera manqué, a déclaré un responsable de la Maison Blanche.

Israël reporte l'arrivée des touristes en pleine hausse des cas

Israël a annoncé mercredi reporter la réouverture de son territoire aux touristes et se préparer à de nouvelles mesures pour endiguer l'épidémie de coronavirus, les cas augmentant dans le pays malgré une large campagne de vaccination. "En raison d'inquiétudes concernant la propagation possible du variant Delta, le gouvernement a reporté l'entrée des touristes d'un mois, au 1er août", a affirmé le ministère israélien du Tourisme.

Certains touristes vaccinés, voyageant en petit groupe et en provenance de certains pays seulement, seront néanmoins autorisés à entrer en Israël mais devront faire deux tests PCR -un réalisé 72 heures avant le départ et un à l'arrivée - ainsi qu'un test sérologique, a indiqué à l'AFP une porte-parole du ministère du Tourisme.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a par ailleurs affirmé que si plus de 100 nouveaux cas de coronavirus étaient quotidiennement recensés pendant une semaine, le port du masque en intérieur serait de nouveau obligatoire.

Mercredi, pour la troisième journée consécutive, plus de 100 nouveaux cas de Covid-19 ont été officiellement enregistrés, soit bien plus que la poignée de cas recensés quotidiennement ces dernières semaines.

Cette hausse des contaminations est due à la propagation du variant Delta apparu en Inde et réputé plus virulent que les autres, selon M. Bennett.

Au plus fort de la pandémie, en janvier, quelque 10.000 cas étaient recensés quotidiennement en Israël, avant qu'une vaste campagne de vaccination ne permette une baisse des contaminations.

Plus de cinq des 9,3 millions d'Israéliens (55% de la population) ont depuis reçu deux doses du vaccin. Au total, plus de 840.000 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 6.428 décès.

Seconde dose de Moderna pour Merkel

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu en seconde dose de vaccin contre le Covid-19 celui de Moderna, après s'être fait administrer l'AstraZeneca en première injection, a annoncé mardi la chancellerie.

Russie

La capitale russe a annoncé imposer à compter du 28 juin un pass sanitaire pour aller au restaurant, afin de contrer la flambée de Covid-19 due au variant Delta.

Tunisie

La situation sanitaire est "très critique" dans le gouvernorat tunisien de Béja en raison d'une hausse des cas de Covid dans cette région confinée jusqu'au 27 juin, a indiqué un responsable local mardi.

L'OMS "inquiète" des assouplissements à l'Euro

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée de l'assouplissement des restrictions dans certains des pays hôtes de l'Euro-2020, appelant à des réactions rapides après une hausse du nombre des cas de coronavirus aux abords de plusieurs stades. L'organisation onusienne déplore notamment que "quelques stades accueillant le tournoi relèvent actuellement le nombre des spectateurs autorisés à voir un match".