Les initiateurs se sont fait connaître du grand public grâce à leur rôle dans la gestion de la crise du coronavirus. Il s'agit d'Emmanuel André, Mathias Dewatripont, Marius Gilbert, Niel Hens, Geert Molenberghs, Pierre Van Damme, Marc Van Ranst et Erika Vlieghe.

Les virologues, épidémiologistes, biostatisticiens... veulent "consolider le débat scientifique à un moment charnière", alors que des décisions sociétales majeures se dessinent pour la "gestion à long terme de la pandémie".

Ils souhaitent évoluer vers un forum scientifique national. Ce forum devrait pouvoir se réunir régulièrement et apporter un soutien scientifique aux organes de gestion et de décision compétents.

Ils préconisent aussi une approche multidisciplinaire. Par exemple, ils abordent la pandémie dans une perspective historique, ou à partir de la situation nationale actuelle, des différents scénarios d'évolution, du contexte international, etc. Leurs thèmes de travail comprennent la communication avec le grand public et les groupes vulnérables, la structuration des contacts sociaux, les mesures de quarantaine, les masques et les voyages.

L'initiative est soutenue par le conseil interuniversitaire flamand VLIR, en collaboration avec le Conseil des Recteurs (CRef), l'Académie royale flamande de Belgique pour les sciences et les arts (KVAB), l'Académie Royale de Belgique (ARB), l'Académie Royale de Médecine de Belgique (ARMB), la Jonge Academie et l'Institut de médecine tropicale (ITG).