Les autorités assurent qu'elles n'étaient pas informées de la tenue de ce rassemblement et annoncent investiguer sur ses conditions. La police locale a également ouvert une enquête. Des dizaines de personnes seraient allées à cette fête. Elles devront toutes se soumettre à un dépistage suivi d'une période de quarantaine.

"Les maîtres-nageurs ont travaillé dur, cet été, pour assurer la sécurité des plages dans des circonstances inhabituelles. Il est donc extrêmement regrettable et irresponsable qu'un grand nombre d'entre eux aient ignoré les règles", a déploré le bourgmestre d'Ostende, Bart Tommelein.

Un invité a été diagnostiqué positif au coronavirus peu après la soirée, ce qui a mis la puce à l'oreille des services sanitaires. Vingt personnes recensées comme contacts à risque ont immédiatement été isolées et testées, permettant ainsi l'identification d'une autre personne infectée.

Tous les sauveteurs présents à la réunion ont été temporairement suspendus.

Dans le même temps, la police d'Ostende enquête pour retrouver d'autres convives et déterminer quelles infractions aux mesures anti-coronavirus ont été commises.

En attendant les résultats, la Ville appelle tous les concernés à demander au plus vite un test de dépistage via leur médecin généraliste. Elle enquête également pour mettre au jour les responsables de l'organisation de cet événement.