Nous avons sondé plusieurs personnalités du sport, de la chanson et de la télé sur la crise du coronavirus. Et ils ont un message à faire passer: restez chez vous !

Caroline Fontenoy : “Faire preuve de solidarité et de civisme et éviter les crises d’hystérie”

“Il est évidemment important de limiter la propagation du virus et de rester chez soi, souligne Caroline Fontenoy. C’est collectivement, en jouant tous le jeu, que l’on viendra à bout de cette maladie ! Même si on se sent en bonne santé, il ne faut pas risquer de se faire infecter ou de contaminer les autres afin de ne pas engorger les hôpitaux, qui sont déjà débordés avec des personnes qui ont besoin de soins urgents.”

La présentatrice du RTL Info 19 H insiste : “Il ne faut pas en arriver à une situation dramatique comme en Italie et devoir décider quels patients on va privilégier. Faisons preuve de solidarité, de civisme, et évitons les crises d’hystérie dans les magasins d’alimentation. Pensez à tous ceux qui ont besoin de soins, car demain ce sera peut-être vous, et facilitons le travail des médecins. Merci pour eux, pour nous, pour vous.”

Philippe Gilbert : “La responsabilité citoyenne sera la meilleure arme”

À Monaco, où je vis, le confinement est de mise depuis ce week-end. Son respect relève à mon sens d’une forme de responsabilité citoyenne, la meilleure arme pour éradiquer cette pandémie. Voilà d’ailleurs bien un mot que je n’aurais jamais dû prononcer dans mon existence… Entre les trois heures de cours qu’il faut donner à chacun de mes deux enfants (NdlR : Alexandre, 6 ans, et Alan, 9 ans) puisque les écoles sont évidemment fermées, mes entraînements (les cyclistes professionnels sont autorisés à s’entraîner en extérieur) et les petites choses du quotidien, les journées sont bien remplies et je vous assure que l’on ne s’ennuie pas. Je peine quelque peu à comprendre le manque d’uniformité des décisions des politiques au niveau européen. Dans un tel contexte, chaque comportement individuel sera important et il convient de ne surtout pas minimiser un danger sournois car invisible. Les personnes plus âgées étant les plus vulnérables, je ne cache pas m’inquiéter pour mes parents…”

Pablo Andres : “Il faut prendre ce confinement très au sérieux !”

“La santé est plus importante que l’économie et il faut comprendre que ce sont nos vies qu’on met en jeu !, ne plaisante pas l’interprète de l’Agent Verhaegen qui vient de sortir une vidéo à ce sujet sur le confinement. Je prends ce confinement très au sérieux et tout le monde se doit de le faire par précaution. Je ne comprends pas les gens qui prennent ça avec beaucoup de recul et légèreté. Pour moi, c’est vraiment de la bêtise ! Il est important de se rassembler et de sensibiliser. En Italie ou en Espagne, il y a quelques semaines, ils rigolaient. Plus aujourd’hui.” Celui qui devait faire des capsules avec nos Diables pour l’Euro n’en oublie pas pour autant son humour qui, lui, ne sera jamais confiné. “Mon métier, encore plus aujourd’hui, est de faire des blagues et de trouver des manières d’en rire. Car je pense qu’il faut rester positif.” Pablo Andres est donc en pleine préparation de sketchs pour ses réseaux. “Les gens en ont besoin mais moi aussi.”

Jonathan Borlée : “Soyons solidaires !”

“La situation n’est agréable pour personne. Il faut s’adapter rapidement à une nouvelle façon de vivre même si cela génère des frustrations. Chacun doit s’attacher à appliquer les mesures édictées, et éviter de rentrer en contact avec d’autres personnes, se laver les mains plus souvent et plus rigoureusement que d’habitude et ne sortir qu’en cas d’absolue nécessité. Le message est clair : mieux on respectera les consignes, plus vite on sera débarrassés de ce virus et on retrouvera une vie normale. Dès lors, à nous de fournir un gros effort, tous ensemble, en se montrant solidaires, et on aura alors gagné la partie.”

Jean-Michel Zecca : “On va sortir de chez nous en pleine période de barbecue !”

Pourquoi rester à la maison ? Parce que le bon sens n’a jamais été aussi près de chez vous”, déclare Jean-Michel Zecca, animateur phare de RTL Belgium. Ce dernier reste optimiste : “À un moment, on va sortir de chez nous. En pleine période de barbecue ! Positivons !

À partir de ce mercredi, Jean-Michel Zecca ne présentera pas l’émission En attendant la suite à partir du studio de Bel RTL mais depuis son domicile. “En 25 ans de radio, c’est une première pour moi”, écrit, sur Instagram, l’animateur. Il fait également partie des personnalités de RTL-TVI à présenter Belges à domicile, quotidienne informative diffusée après le RTL Info 19 heures.

Angèle : “Les jeunes, arrêtez de déconner !”

Les gars, sérieux, restez chez vous, ça rigole plus là le virus !, écrit la chanteuse belge, en story Instagram et en se filmant avec un filtre déformant son visage tel un virus. Même les jeunes, arrêtez de déconner !” Avant d’ajouter qu’elle pense toutefois que maintenant “vous avez compris comme moi que ce n’est plus une blague cette histoire. Bonne chance à tous. Entre des “je ne sais pas comment on va gérer deux semaines minimum” et un “je pense qu’on va tous devenir fou”, l’engagée Angèle n’oublie pas de saluer et d’encourager le corps médical mais surtout… “les femmes qui sont confinées avec des hommes violents”.

François Troukens face au coronavirus: des réflexes d'ancien braqueur

L'ancien truand a vécu en cavale et appris à ne pas laisser ses empreintes et son ADN n'importe où. Ca sert aujourd'hui au cinéaste et présentateur télé.

Il en sourit et le dit du bout des lèvres: oui, son passé lointain de braqueur lui sert aujourd'hui pour lutter, à son échelle, contre la pandémie de coronavirus. “Il n’y a rien à faire: l’endroit où on pose la main, les empreintes digitales, les postillons, tout braqueur a appris à y porter la plus grande attention”, pose l’ancien truand, reconverti avec succès dans le cinéma.

Isolé chez lui, en Belgique, où il profite du confinement “pour écrire”, François Troukens (50 ans) se dit très sensibilisé par la situation sanitaire. “Je n’ai pas peur. Je suis même persuadé que nous serons très nombreux à attraper le Covid-19. Le tout, c’est de l’avoir de manière étalée dans le temps pour éviter un engorgement massif des hôpitaux. Mais je fais très attention à ce que je fais. Quand je poigne dans un emballage au supermarché ou que je reçois de l’argent en retour à la caisse, je sais que ce n’est pas sans risque. Alors, de retour à la maison, je laisse les produits qui doivent rester emballés et l’argent quelques jours à l’écart, en quarantaine en quelque sorte: on ne sait pas ce qu’ils peuvent transmettre. Et pour les biscuits, par exemple, je les retire du carton et de leur plastique avant de les stocker.”

Des précautions renforcées par un souvenir, à la prison de Namur. “On avait obtenu de pouvoir passer des commandes Collect & Go, de chez Colruyt. J’étais chargé de préparer les commandes pour tous les détenus. En fin de journée, mes mains étaient noires d’avoir manipulé les emballages. J’y repense au moment de glisser mes yaourts dans mon frigo: désormais, j’enlève le carton”, dit-il, précisant qu’il nettoie systématiquement ses fruits, aussi.

Autre réflexe utile: se laver les mains. “Même dans ma voiture. Je n’ai pas de gel. Mais un peu de savon et une bouteille d’eau font l’affaire. C’est important pour limiter la pandémie.”

François Troukens, qui a d’ores et déjà renoncé à se rendre au Festival de Cannes, même s’il devait être maintenu, n’est pas du genre à se précipiter dans les grandes surfaces pour engranger les denrées alimentaires. “Mais je sais aussi, pour l’avoir vécu en cavale, qu’avec du riz, des lentilles, du sucre et du citron, on peut tenir longtemps.”

Jean-Michel Saive : “Faites confiance aux experts !”

“Dans le contexte actuel, la meilleure des attitudes est de se référer aux experts. Je reste donc au maximum à la maison dont je ne sors que pour aller faire mes courses. Mon papa, qui souffre de la maladie de Parkinson, est placé et même si cela m’est douloureux, je ne vais pas le voir… Adopter les bons comportements, c’est se protéger soi, mais surtout et avant tout les autres ! La solidarité est le meilleur moyen de combattre ce virus. Comme les spécialistes assurent aussi que la pratique du sport favorise le renforcement du système immunitaire, je continue de pratiquer la course à pied et un peu de vélo, mais seul. Plutôt que d’aller à la salle de sport, je réalise mes exercices de fitness à la maison. Je voudrais enfin dire mon admiration sans borne pour le personnel médical et hospitalier. Tous méritent un énorme coup de chapeau.”

Conscient que les jeunes ne semblent pas faciles à convaincre que le danger est réel, il a contacté ses copains Romeo Elvis, et Caballero & JeanJass, notamment, pour envisager de diffuser un message à leur adresse. “Ce sera sans doute plus efficace qu’un message véhiculé par un expert, un politique ou un journaliste”, songe-t-il, avant d’avoir une pensée “pour tous les gens déjà privés de liberté: hôpitaux, centres fermés, prisons, camps de réfugiés,...”

Loïc Nottet : “Prenez soin de vous, restez chez vous”

“Je ne vis pas très bien ce qui se passe en ce moment, comme beaucoup de personnes, je pense”, confie Loïc Nottet qui, la mort dans l’âme, est contraint de remporter la sortie de son très attendu second album, Sillygomania. S’il affirme être vraiment désolé de ce report, il insiste aussi sur la nécessité de prendre toutes les précautions nécessaires face au coronavirus.Notre but est aussi de ne pas vous faire sortir à l’extérieur ou aller dans les magasins. Prenez bien soin de vous et surtout, restez chez vous ! C’est très important pour que la vie reprenne son cours au plus vite.”

Grand Jojo : “Je n’ai jamais connu ça, même pendant la guerre”

Moi, je reste chez moi. C’est une responsabilité que je prends moi-même et pour mes proches, insiste le Grand Jojo qui veut montrer l’exemple. Les gens doivent agir d’une façon civique.” De par son âge, 83 ans, le chanteur populaire est conscient de devoir prendre encore plus de mesures de précaution. “Je n’ai pas peur mais ça change complètement ma vie, je ne peux plus garder mon petit-fils.” Impacté par l’annulation de ses concerts en carnaval, l’interprète de “Chef, un p’tit verre on a soif” n’en a cure, car c’est pour le bien de tous. “J’ai repris mon ancienne activité, le dessin. J’espère qu’on trouvera très vite un vaccin. Car je ne sais pas où on va… Je n’ai jamais connu ça, même pendant la guerre.”

Kody: "Je ne suis pas médecin et, a priori, j'ai encore sauvé la vie de personne avec mes blagues mais restez chez vous!"

"RESTEZ CHEZ VOUS LES AMIS!" écrit-il ainsi sur son compte Facebook. La star du Grand Cactus mais aussi du film Lucky et Loosers Revolution sortis en salles récemment n'a pas hésité une seule seconde à prévenir -plutôt que guérir- ses amis et concitoyens belges. Et même si certaines tournures de phrases vous ferons sourire -Kody restera un humoriste dans l'âme-, le quadra est des plus sérieux.

"Chers amis, nous traversons tous une période particulière et stressante. Plusieurs amis médecins m'ont contacté pour que je relaye à quel point il est primordial que chacun RESTE CHEZ SOI.Au plus nous diminuerons nos contacts sociaux, au plus vite nous en aurons fini avec ce foutu virus! Ils m'ont tous dit la même chose:

"Ne sortez que pour faire vos courses alimentaires et acheter vos médicaments le cas échéant. N'allez pas, svp, manger chez vos grands-parents, vous le savez déjà, mais n'allez pas non plus chez votre sœur, votre père, votre meilleur ami, votre voyante, votre marabout, votre amant, personne ! Plus vous voyez des gens, plus vous risquez de contracter vous-même le virus et d'être responsable de sa dissémination (en moyenne une personne en contamine 3). Des jeunes de 25-35 ans sont touchés sévèrement en Belgique, on relève des cas très graves chez des "quadra" comme nous et bien évidemment encore plus chez des personnes plus âgées. C'est quand même pas compliqué ; faut juste rester chez soi un maximum!"

Avant de conclure, Kody propose même des idées pour passer le temps chez soi, en confinement. "Dévorez tout le catalogue Netflix, matez toutes des vidéos d'humoristes belges et si vous voulez bulgares sur Youtube, lisez, cuisinez, méditez, dormez mais, svp RESTEZ CHEZ VOUS! Je transmets juste hein, je suis pas médecin et a priori j'ai encore sauvé la vie de personne avec mes blagues!"

DJ Daddy K: “S’en sortir sans sortir”

“Vous voyez, j’ai déjà un peu la barbe du confinement, plaisante d’abord le belge Dj Daddy K dans une vidéo sur Instagram, avant de passer un message des plus sérieux à tous ses fans. En tout cas, je vous souhaite bon courage à tous. Soyez forts ! On a besoin de tout le monde. De respecter les règles. Rester chez vous, c’est le plus important ! Et on va repartir très très vite, encore plus fort. Je vous embrasse.” Un message entendu cinq sur cinq par ses abonnés dont l’un lui a répondu : “Fais attention à toi de n’attraper aucun virus. Si ce n’est le virus de la musique !”

Depuis Dubaï, le dj bruxellois est aussi en confinement avec sa femme et djette Nicki Sanchez. “S’en sortir, sans sortir”, insiste-t-il sur Instagram. De toute façon, mes activités sont pratiquement totalement arrêtées vu que tous les clubs et festivals auxquels je devais participer sont fermés et interdits. Bien qu’en Thaïlande, le 20 mars, mon dj set aurait pu avoir lieu mais d’un commun accord avec le club de Phuket, on a décidé d’annuler pour suivre les directives de confinement. Mais aussi et surtout par respect pour ceux qui n’ont pas le droit ni l’occasion de faire la fête. Je pense qu’on doit être tous un peu dans le même cas et on doit être solidaire dans ce cas. Et on reprendra de plus belle assez vite.”

Alain De Proost, de son vrai nom, se réjouit toutefois d’avoir encore son émission tous les week-ends sur Radio contact. “Je suis confiné à Dubaï mais je mixe des sets que j’envoie à Radio Contact qui les diffusent. J’espère que cela permettra aux gens de s’évader et d’être en ambiance club mais à la maison.” Son quotidien, comme beaucoup d’artistes est donc fortement chamboulé. “Ça change financièrement mais c’est le cas pour tous, examine-t-il. On est tous dans l’attente de voir ce qui va se passer. Ça change nos habitudes, nos manières de vivre mais, comme on est tous dans la même situation, ce n’est pas un aussi gros changement qu’on pouvait percevoir si on était seul dans le cas. On est tous dans la même galère, on est tous solidaires dans le changement. Ce n’est pas que c’est moins grave mais plus facile à accepter.”

Et Dj Daddy K de conclure par une petite pique bien sentie envers nos autorités. “J’espère que le gouvernement belge va faire autant d’effort que le français pour le peuple français. À savoir aider les gens au maximum en octroyant de l’argent et en facilitant les annulations, payements de loyer, etc. C’est maintenant que le gouvernement doit aider la Belgique !”