La pression continue cependant de s'accentuer sur les soins intensifs avec 1.459 patients, en hausse de 2%. Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 11.790 par jour entre le 28 octobre et le 3 novembre. Cela représente une baisse de 27% par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre de contaminations en Belgique s'élève désormais à 488.044 depuis le début de l'épidémie.

Le nombre d'admissions à l'hôpital est lui en légère progression et s'établit à 645 par jour en moyenne (+1%). Au total, 34.430 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise. Le Covid-19 a également causé la mort de 12.708 personnes en Belgique, en hausse de 188 unités par rapport aux chiffres publiés vendredi. En moyenne, 165 personnes sont décédées chaque jour à cause d'une infection au coronavirus, en hausse de 79% par rapport à la semaine précédente. Le taux de positivité des tests, à savoir la proportion des personnes positives sur l'ensemble des personnes testées, atteint 27,1% à l'échelle nationale.

Du côté du taux de reproduction, du 31 octobre au 6 novembre, le taux de reproduction du nouveau coronavirus était à nouveau légèrement inférieur à 1 à l'échelle nationale, s'établissant à 0,993, selon les données publiées samedi par l'Institut de Santé publique Sciensano. C'est la première fois qu'il repasse sous cette barre symbolique depuis début septembre. Le taux de reproduction mesure la contagiosité. Une valeur inférieure à 1 signifie que la circulation du virus tend à ralentir. A l'échelle nationale, le modèle utilisé pour estimer le taux de reproduction est basé sur le nombre d'hospitalisations, précise Sciensano.

Au niveau des provinces, le taux de reproduction affiche également des valeurs inférieures à 1, calculées sur base du nombre de cas diagnostiqués en laboratoire. Le virus semble encore le plus actif dans les provinces de Hainaut (0,861), Limbourg (0,854), Flandre occidentale (0,851) et Luxembourg (0,829).