Les hospitalisations pour cause de Covid-19 poursuivaient la trajectoire à la baisse entamée depuis plusieurs jours, selon les données de l'Institut de santé publique Sciensano actualisées mercredi midi. Entre le 28 avril et le 4 mai, 186,4 personnes ont ainsi été admises en moyenne par jour, un recul de 11% par rapport à la semaine précédente. Mardi, 2.614 patients atteints du coronavirus (confirmé par un test de dépistage) étaient encore soignés à l'hôpital, dont 795 dans les unités de soins intensifs du pays (-9% par rapport au mardi 27 avril). De plus, 494 patients nécessitaient une assistance respiratoire et 61 une oxygénation par membrane extra-corporelle (ECMO), qui fournit également une assistance cardiaque.

Entre le 15 mars 2020, date-repère du début de la pandémie en Belgique, et le 4 mai dernier, 70.887 patients dont le Covid-19 a été confirmé en laboratoire sont entrés à l'hôpital et 66.632 personnes l'ont quitté.

Les décès enregistrent en recul de 5%. Entre le 25 avril et le 1er mai, en moyenne 37,4 personnes ont en effet perdu la vie chaque jour des suites du virus. La Belgique déplore au total 24.367 morts du Covid-19 depuis le début de la pandémie, dont 9.493 (39%) ont été enregistrés dans les maisons de repos et 14.699 (60%) dans les hôpitaux. Le lieu est inconnu pour les 175 décès restant. À l'hôpital, seuls les décès de cas confirmés avec un test de laboratoire ou sur la base d'un scanner thoracique étaient notifiés au départ. Depuis le 5 mai 2020, les décès des cas possibles en hôpital ont également pris en compte.

En moyenne, 2.953 personnes ont été testées positives au Covid-19 quotidiennement entre le 25 avril et le 1er mai, un recul de 16% par rapport à la semaine précédente. Depuis le 15 mars 2020, près d'un million de personnes (999.627) ont été contaminées par le nouveau coronavirus.

Quelque 46.900 tests ont été réalisés chaque jour entre le 25 avril et le 1er mai (+7% par rapport à la période de sept jours précédente), pour un taux de positivité de 7,2% (-1,7%). Une première depuis la fin mars. Les 10 à 19 ans présentent le taux de positivité le plus élevé (9,3% des 38.363 dépistages effectués), tandis que les plus de 65 ans, première cible de la vaccination, affichent le taux le plus bas (5,3% des 54.968 tests menés). Géographiquement, c'est dans le Hainaut que la proportion de tests positifs est la plus élevée (10,2% de 31.961 tests) et dans le Brabant flamand qu'elle est la plus faible (6% de 30.672 tests).

Le taux de reproduction est estimé à 0,92. Lorsqu'il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à ralentir.

Quant à l'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, elle atteint 394 sur 14 jours (entre le 18 avril et le 1er mai), en recul de 7%. Elle est la plus élevée à Namur (553 personnes positives sur 100.000 habitants) et la moins importante dans le Brabant flamand (288/100.000). La baisse de l'incidence est toutefois observée dans toutes les provinces au cours des deux dernières semaines écoulées.

Enfin, concernant l'avancement de la vaccination, plus d'un tiers des adultes (34,9%) ont reçu une première injection d'un vaccin contre le SARS-Cov-2 en Belgique. Cela représente plus de trois millions de personnes (3.205.060 pour être précis). Parmi elles, 872.105 ont reçu une deuxième dose et bénéficient ainsi d'une protection vaccinale complète, soit 9,5% de la population adulte belge.