Entre le 20 et le 26 mars, 4.751 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 17% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour mardi matin. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 872.936 cas ont été diagnostiqués. "Tous les chiffres sont encore dans le rouge et l'impact sur les soins intensifs augmente jour après jour. Toutefois le nombre d'infections augmente plus lentement depuis quelques jours. On peut donc espérer qu'il y aura une diminution des hospitalisations de la même manière par la suite", a exposé le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem, lors de la conférence de presse bihebdomadaire.

Lors de la période du 17 au 20 mars, l'augmentation du nombre de nouveaux cas de contamination s'établissait à plus 40%, par rapport à une semaine plus tôt, contre 17% à présent, ce qui traduit un "ralentissement significatif de la courbe".

Avec 6.274 cas en l'espace de 24h00, le lundi 22 mars a été la journée marquée par le nombre le plus élevé de cas de contaminations par le coronavirus.

L'augmentation du nombre de cas est la moins prononcée chez les octogénaires (+2%) tandis qu'elle est la plus marquée chez les personnes dans la quarantaine (+21%). Chez les enfants et les adolescents, l'augmentation se tasse quelque peu (+15%), alors qu'une hausse de 50% était encore observée dans ce groupe d'âge il y a peu.

La hausse des contaminations concerne par ailleurs toutes les provinces. Elle est cependant légèrement plus prononcée en Wallonie (+24%), suivie par la Flandre (14%) et Bruxelles (12%). La province de Liège est la plus touchée avec une augmentation de 38% des cas de contamination.

Entre le 23 et le 29 mars, il y a eu en moyenne 241,1 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une augmentation de 18% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.818 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19 (19% de plus que la semaine précédente), dont 739 patients traités en soins intensifs.

"Il s'agit de la cinquième semaine consécutive lors de laquelle les chiffres augmentent et, à ce rythme, on pourrait atteindre le seuil de 1.000 patients aux soins intensifs aux environs du 10 avril, ce qui nous laisse une bonne dizaine de jours pour modifier la direction", a indiqué le virologue.

Entre le 20 et le 26 mars, 26,6 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+3,9%).

Près de 66.900 tests en moyenne ont également été effectués chaque jour, pour un taux de positivité de 7,7%. "Ce taux de positivité est relativement stable mais il montre une circulation significative du virus", a souligné le virologue. Le record de tests a par ailleurs été battu le 23 mars avec pas moins de 87.052 tests réalisés en une seule journée.

Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,09. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

Hier le biostatisticien Geert Molenberghs soulignait également une tendance positive dans l'évolution de l'épidémie en Belgique: "La vague s'est progressivement atténuée", a-t-il annoncé, "si cette tendance se poursuit, nous atteindrons le pic aux alentours du week-end."

Par ailleurs, l'expert flamand a expliqué qu'il espérait que les nouvelles mesures et l'arrivée du beau temps nous permettraient d'inverser la courbe et de "passer de chiffres croissants à des chiffres décroissants".