Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral est revenu sur les chiffres de ce mercredi. "Nous sommes dans une phase d'accélération du Covid dans notre pays et cette accélération se poursuit clairement dans tous les groupes d'âges sur tout le territoire. C'est à Bruxelles et dans la partie wallonne du pays que l'augmentation est la plus marquante. 130% d'augmentation de cas au Luxembourg et 111% pour Namur."

Des chiffres qu'il faut prendre avec des pincettes selon Yves Van Laethem. "Quand vous faites un test et qu'il s'avère être positif, c'est à la commune à laquelle vous êtes domicilié que cela entre en compte. Beaucoup d'étudiants qui sont actuellement dans le supérieur et venant du Luxembourg ou de Namur sont encore chez leurs parents sans y vivre la semaine. Cela peut expliquer cette augmentation spectaculaire depuis quelques semaines dans les provinces en questions."


Au niveau des chiffres toujours, il y a actuellement plus de nouveaux cas diagnostiqués dans le Hainaut et à Liège qu'à Anvers. Bruxelles reste en tête de ce triste classement. Bruxelles est également la seconde capitale européenne la plus touchée entre Madrid et Paris.

Pour le nombre de cas de coronavirus, la moyenne a augmenté de 57% en une semaine. "Mercredi, jeudi et vendredi dernier, nous avons compté plus de 3.200 infections en une seule journée. Les cas majoritaires se trouvent chez les jeunes qui ont la vingtaine puisque cette tranche d'âge représente 20% des cas positifs diagnostiqués."

Yves Van Laethem a ensuite tenu à rappeler que les personnes âgées étaient à nouveau de plus en plus touchées. "Les gens de plus de 90 ans sont actuellement avec un taux de contamination qui a doublé en 8 jours."

En ce qui concerne les hospitalisations, 104 nouvelles entrées à l'hôpital ont été enregistrées mardi. "C'est un malheureux record car le précédent date de début mai où nous avions 108 hospitalisations en une seule journée. On compte actuellement près de 960 personnes hospitalisées et 190 en soins intensifs dont une partie significative est ventilée. La majorité des personnes hospitalisées sont actuellement à Bruxelles car beaucoup d'hôpitaux s'y trouvent"

Le virus Sars-CoV-2 a causé la mort de 10.092 personnes en Belgique depuis le début de la pandémie. Le nombre de décès quotidiens est de 11,4 en moyenne entre le 27 septembre et le 3 octobre. "Un chiffre qui a quasiment triplé par rapport à la semaine précédente" précise Yves Van Laethem. 


A la maison comme au resto

Quant à la bulle de 4 personnes, le porte-parole interféreral a voulu montrer que des solutions existaient et qu'il ne fallait pas "vivre comme des moines" selon ses propos. "Si vous souhaitez recevoir des gens chez vous, appliquez les mêmes règles que dans les restaurants. Nous avons remarqué que ce secteur n'était pas un vecteur important de la contamination."

Yves Van Laethem veut également que la population planifie ses visites auprès des proches, et qu'elle soit invitée avant de se rendre chez quelqu'un. "Il faut vous assurer que vous ne courrez aucun risque en vous rendant chez une personne donc planifiez les choses. Exposez clairement ce qu'il en est de manière à ce que les cartes soient sur la table. On ne se rend pas chez une personne si on a des symptômes où si nous sommes une personne à risques." 

Après l'invitation vient l'accueil chez la personne. "En ouvrant la porte, vous porterez un masque et la personne qui vient vous rendre visite en portera un aussi, comme au restaurant. Il faut également arrêter les embrassades et les poignées de mains. Il faudra encore pendant un certain moment se cogner le coude ou la cheville pour se saluer lorsque nous ne sommes pas dans le cercle des proches." 


Ensuite, direction l'endroit le plus grand de la maison. "En restant au même endroit toute la soirée évidemment, comme on le fait au restaurant." Un réceptacle pour placer son masque est ensuite conseillé. "Placez une enveloppe où votre convive pourra mettre son masque dedans par exemple. Votre invité viendra avec un masque mais pas spécialement avec un réceptacle pour le placer pendant qu'il ne l'aura pas sur son visage." 

Entre les bouteilles d'eau, de bières et de vins, il doit également y a voir à table une bouteille de gel hydroalcoolique à table. "Le maître de maison va quant à lui vous servir avec un masque, encore et toujours comme au restaurant." 

L'impolitesse se transforme en respect

L'invité doit devenir impoli. "Il ne faut pas aider les personnes qui vous reçoivent. Ce qui était vu comme étant malpoli par le passé est désormais une forme de respect", souligne le porte-parole qui demande également à la population une certaine rigueur à table. "Je vais vous demander de ne pas crier et de ne pas chanter à table. Vous diminuerez de cette manière significativement le risque d'infection." 

Des conseils sont également donnés au niveau de vos toilettes. "Du gel hydroalcoolique doit s'y trouver ou, s'il y a, un lavabo et du savon qui fonctionneront tout aussi bien que le gel."


Avec les températures automnales qui arrivent, il est conseillé de ventiler le plus possible votre maison.