Le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 a à nouveau baissé de 15% entre le 14 et le 20 août par rapport à la période de sept jours qui précède, pour s'établir à une moyenne quotidienne de 493,3, ressort-il des derniers chiffres publiés lundi matin par Sciensano. Le nombre de décès recensés en Belgique approche de 10.000, avec actuellement 9.992 décès comptabilisés.

" Nous travaillons ensemble pour descendre en dessous des 100 nouvelles infections par jour d’ici au premier septembre”, un objectif réalisable si l’on suit bien les règles d’or, selon Frédérique Jacobs.

La baisse du nombre de contaminations se poursuit à Anvers. C'est Bruxelles désormais qui compte le plus grand nombre de nouvelles infections, même si "le nombre de contaminations est stable à Bruxelles, on semble arriver à un plateau".

En ce qui concerne les admissions, elles ont également diminué de 30%. A Bruxelles et à Anvers, le nombre d'admissions diminue aussi. Le moyenne de décès est de 9 par jour, mais il est encore tôt pour pouvoir attribuer ces derniers à la vague de chaleur ou à d’éventuels foyers en maison de repos.


Situation sous contrôle en maison de repos

La situation en maison de repos est encore favorable. "Lors de la première vague, le nombre de résidents avec une infection possible ou confirmée dans les maison de repos a culminé à la fin du mois d'avril", explique Frédérique Jacobs, "avec en moyenne 80 cas pour 1000 résidents dans les maisons de repos". A cette époque, 89% des maisons de repos étaient touchées, avec au moins un cas de coronavirus. Actuellement, ce chiffre est tombé à 43%, avec "souvent un petit nombre d'infections".

"Depuis fin juillet, on voit une augmentation du nombre de personnes détectées positives dans les maisons de repos. Et cela va de pair avec l'augmentation de la circulation du virus dans la communauté", ajoute la porte-parole interfédérale.

28 foyers ont été détectés en maison de repos, principalement à Bruxelles, Anvers et Liège. Le nombre de résidents avec une infection possible reste en moyenne en dessous de 3 pour 1000 à travers le pays, ce qui témoigne des efforts mis en place en maison de repos.

Bulle de contact

Les contacts physique rapprochés, qui permettent au virus de passer facilement d'une personne à l'autre, sont à éviter. Il faut respecter la bulle de 5 personnes et maintenir les distances afin de briser les chaînes de circulation du virus. Antoine Iseux, porte-parole du Centre de crise, l'a rappelé : les contaminations ont le plus souvent lieu à la maison, avec sa bulle, lorsque des contacts rapprochés ont lieu. Il faut donc éviter de côtoyer des personnes à risque, hors de sa bulle, et suivre les "règles d'or" :

  • Respectez les mesures d’hygiène ;
  • Favorisez les activités en extérieur ;
  • Restez vigilants vis-à-vis des personnes vulnérables ;
  • Gardez une distance de sécurité (1m50) ;
  • Limitez les contacts à 15 personnes par semaine ;
  • Limitez les rassemblements à 15 personnes.

Les mesures décidées par le CNS jeudi passé sont maintenant d'application. Dès aujourd'hui, il est possible d'aller faire les courses à deux, même si le masque reste obligatoire.

A quel moment commence la quarantaine lorsque l'on rentre de zone rouge ?

Le fait d'être dans une zone rouge peut être considéré comme un contact à haut risque, "il faut donc se mettre en quarantaine dès le moment où l'on quitte la zone rouge, même si l'on n'est pas encore rentré en Belgique" rappelle l'experte Frédérique Jacobs. Il faut donc compter 14 jours à partir de ce dernier contact.