Ce dimanche, on a déploré la mort de 185 personnes sur notre sol.

Ce lundi, on déplorait les décès de 185 personnes survenus au cours de la journée de dimanche (60 en Flandre, 80 en Wallonie, 45 à Bruxelles), soit un décès toutes les huit minutes. Le bilan total grimpe donc à 1 632 décès dans notre royaume. De plus, il y a eu 420 personnes admises à l’hôpital. Au total, 5 840 lits sont actuellement occupés par des patients positifs au Covid-19. On constate également que 235 personnes ont pu quitter l’hôpital ce dimanche.

Emmanuel André, porte-parole interfédéral, a tenu à préciser que toutes les personnes décédées n’ont pas perdu la vie en milieu hospitalier. "80 % sont décédés à l’hôpital avec un diagnostic confirmé par test de laboratoire d’infection à coronavirus. 20 % des personnes comptabilisées sont décédées en dehors du système hospitalier. Pour elles, il n’y a pas eu de test de confirmation par diagnostic. Ce sont donc des personnes suspectes d’infection au coronavirus. La grande majorité de ces personnes sont très âgées."

"Les décès devraient baisser d’ici une semaine"

Du côté des soins intensifs, 1 257 patients sont pris en charge. Parmi eux, 984 personnes sont sous respirateur (- 11 par rapport à la veille). L’occupation de lits en soins intensifs a baissé par rapport à la veille : 4 lits ont été libérés. Pour la première fois, le nombre de patients présents aux soins intensifs diminue. Le nombre de nouvelles hospitalisations brutes, et le nombre de tests positifs diminuent également. "Et les décès devraient suivre d’ici une semaine. Si le rythme de croissance des hospitalisations d’avant le 22 mars s’était maintenu, nous serions à près de 70,000 personnes hospitalisées au lieu de 5 840. La capacité hospitalière et la continuité des soins ont été préservées", explique Marius Gilbert, épidémiologiste à l’ULB. Selon lui, il est nécessaire de maintenir le confinement pendant un certain temps pour diminuer l’occupation dans les hôpitaux, "augmenter la capacité de diagnostic, augmenter les stocks d’équipement de protection, et préparer la stratégie de sortie en étant au maximum de notre capacité".

© D.R.

La Belgique voit ces derniers jours les résultats de ses efforts. Les mesures adoptées semblent porter leurs fruits. "Si certains indicateurs sont en train de s’améliorer, comme le nombre de personnes hospitalisées ou le nombre de patients qui se trouvent en soins intensifs, nous voudrions porter votre attention sur le possible effet du week-end, même si de manière générale on s’oriente vers une stabilisation", a également expliqué Emmanuel André. "Dans les hôpitaux, la charge de travail reste très importante. On voit des résultats mais les efforts doivent être maintenus pour qu’on revienne à un niveau acceptable. La situation dans les hôpitaux reste critique."