"Afin d'aider les pays en développement à sortir effectivement de la crise, et à mieux assurer l'après-Covid-19, les efforts de la communauté internationale devraient inclure l'annulation et autres allègements du fardeau de la dette afin de leur permettre de mieux se reconstruire", a-t-il dit.

Reconnaissant les efforts du G-20 et des institutions financières internationales, qui ont allongé les délais de paiement de la dette, la RDC les invite "à prendre d'autres décisions en vue de son annulation totale", a ajouté le président dans son discours vidéo pré-enregistré.

"Toutes ces mesures de soutien ou de financement supplémentaire de pays en développement ne devraient être liées à aucune condition", a-t-il souligné, en lançant un appel "à renforcer la solidarité internationale".

Félix Tshisekedi a aussi demandé un renforcement "de l'assistance technique pour combattre et arrêter une maladie qui est un ennemi commun".

La pandémie a fait plus de 966.707 morts dans le monde depuis fin décembre, et plus de 31,4 millions de cas ont été comptabilisés, selon un bilan établi mercredi par l'AFP.