Pour l'instant, 90% de tous les adultes flamands éligibles à une injection supplémentaire ont été invités, a indiqué jeudi le ministre de la Santé Wouter Beke (CD&V). D'ici la fin janvier, la Région flamande vise l'administration de 3,7 millions de doses de rappel, l'objectif étant qu'à la fin février, les 4,4 millions de Flamands adultes aient eu l'opportunité d'avoir une dose booster. D'ici la fin de cette année, la priorité est donnée aux plus de 65 ans, aux personnes dont l'immunité est affaiblie, aux résidents des maisons de repos et aux personnes qui ont été vaccinées avec le sérum unidose de Johnson & Johnson. Cela représente environ 2,5 millions de personnes, près de la moitié de la population adulte flamande.

En Wallonie, la ministre de la Santé Christie Morreale indiquait sur Twitter mercredi qu'en une semaine, "nous sommes passés de 416.000 à quasi 640.000 personnes vaccinées" avec une troisième dose. Elle précisait que "beaucoup de personnes éligibles", nées jusqu'en 1980, allaient recevoir leur invitation cette semaine étant donné que la majorité des nouveaux centres de vaccination vont ouvrir.