A 10h a débuté la première entrevue, avec les représentants du secteur de l'horeca, des traiteurs et des night-clubs. Les syndicats étaient également présents. Le ministre Clarinval a tenu à les rassurer en expliquant que des aides avaient été mises en place, parmi lesquelles des reports de paiement et exonération des cotisations sociales. Pour les indépendants qui ne ferment pas leur entreprise mais dont l'activité a été impactée, le droit-passerelle est également étendu.

Des représentants syndicaux également présents ont précisé avant le début des réunions avoir déjà envoyé un courrier aux ministres, listant une série de demandes. Ils parlent entre autres d'un nécessaire moratoire sur les licenciements, apprend-on sur place.

A 11h30 a débuté une entrevue avec les représentants de l'événementiel, des forains et de la culture.