Pas moins de 5.271 cas ont été signalés chez les élèves de l’enseignement fondamental et secondaire durant cette période, ce qui représente 0,58% des élèves.

Dans le détail 115 cas ont été relevés dans le maternel (pour 76 la semaine précédente), 1233 dans le primaire (pour 834 avant) et 3883 dans le secondaire (venant de 2702).

S'y ajoutent 1804 personnes contaminées parmi les membres du personnel (on était à 1166 une semaine plus tôt).

Au moins 12% des cas ont pu être été contractés à l'école

L’analyse des motifs de tests entre le 1er septembre et le 25 octobre montre que, pour 12% des cas, une transmission à l’école peut être suspectée car le test a été réalisé suite à un contact étroit avec un élève ou un membre du personnel positif à l’école.

En outre, il faut savoir que le les critères de tests et les mesures de gestion des cas sont différentes pour les différents niveaux scolaires et expliquent une partie des différences de résultats entre les niveaux scolaires (notamment, les enfants du maternel ne sont pas systématiquement testés quand ils présentent des symptômes tandis qu'un cas chez un élève de secondaire va entraîner une recherche de ses contacts étroits, qui étaient testés jusqu’au 25/10, une mesure qui n’est pas d’application en primaire).

Précision importante: le nombre de cas réels est encore plus élevé. En raison de la surcharge de travail qui incombe aux directions d’école et aux équipes PSE, les relevés ne sont plus complets depuis la semaine passée. A ce stade, plus de 40% des équipes PSE ne parviennent plus à gérer (et tracer quand nécessaire) l’ensemble des cas qui leurs parviennent.

Les quarantaines causées par des contacts à l'école

De plus, 30.811 élèves et étudiants ainsi que 836 membres du personnel ont été nouvellement mis en quarantaine entre le 19 et le 25 octobre. On venait respectivement de 17.429 et 836 personnes).

Un peu plus de la moitié des élèves mis en quarantaine l’ont été suite à un contact étroit avec un élève en secondaire infecté et 32% suite à un contact avec un membre du personnel infecté.

Cette tendance est plus importante encore entre adultes: 72% des membres du personnel nouvellement mis en quarantaine l’ont été suite à un contact étroit avec un autre membre du personnel infecté.

L'incidence, calculée sur 14 jours, est de 647 nouveaux cas pour 100.000 élèves de l’enseignement primaire (ordinaire et spécialisé) et de 1.838 nouveaux cas pour 100.000 élèves en secondaire.

Plus de 1000 clusters

Enfin, le nombre de clusters identifiés dans les écoles est de 1057. Il s’agit donc de situations où 2 cas apparaissent au sein d’une classe ou d’un groupe endéans les 14 jours et pour lesquelles l’équipe PSE suspecte une transmission au sein de la classe ou de l’école.


Dans son communiqué, l'ONE insiste: "Il est actuellement essentiel que toute personne qui développe des symptômes compatibles avec le Covid-19 reste ou retourne chez elle le plus vite possible et contacte son médecin traitant pour se faire tester. Il est également essentiel qu’elle reste chez elle jusqu’au résultat du test."