Le professeur Lieven Annemans ne fait plus partie de la Cellule d'évaluation du gouvernement fédéral (Celeval), a-t-il annoncé jeudi, confirmant une information du Nieuwsblad. "Je voulais que ça reste discret, car il y a des choses bien plus importantes en cours", a commenté l'économiste de la santé, qui insiste par ailleurs pour qu'on le laisse tranquille car il a des soucis de santé.

Lieven Annemans avait fait les gros titres de journaux au mois de septembre lorsqu'il préconisait l'assouplissement des mesures anti-Covid. Les dommages mentaux liés aux restrictions peuvent être bien plus importants que les dommages physiques de la maladie, prétendait-il, se heurtant à l'avis des experts virologues.

Dimanche dernier, sur le plateau de l'émission de "De zevende Dag" sur la VRT, il affirmait encore que la situation actuelle "n'était pas due à un relâchement", mais plutôt au fait que les gens étaient notamment lassés de ces "messages angoissants quotidiens".