Dimanche après-midi, les huits Belges qui étaient retenus en quarantaine à l’hôpital militaire de Neder-Over-Hembeek ont pu rentrer chez eux. 

Rapatriés de Chine le 2 février, ils avaient été placés sous surveillance alors qu’ils ne présentaient pas de symptômes de la maladie. Après deux semaines d’observation, ils ont été libérés. Deux autres personnes arrivées il y a une semaine devront encore attendre sept jours avant de pouvoir sortir à leur tour.

“La Défense a montré qu’elle était prête à réagir rapidement face au risque d’épidémie. Nous avons pu compter sur le professionnalisme des médecins et des infirmiers, qui ont été très réactifs et nous sommes très heureux de pouvoir laisser sortir les patients aujourd’hui”, s’est réjoui le porte-parole de l’hôpital militaire.

Pendant la durée de la quarantaine, les patients ont été soumis à des règles très strictes : interdiction d’approcher les autres patients à moins de deux mètres, obligation de porter un masque dans les espaces communs et hygiène des mains obligatoirement irréprochable.

Malgré ces consignes, l’ambiance au sein du groupe était très bonne, ont confié trois des patients, à la sortie de l’hopital.

“On a été très bien soignés par toute l’équipe. On a reçu toutes les informations dont on avait besoin et des activités ont été organisées pour qu’on ne s’ennuie pas trop. Les infirmères nous ont très bien expliqué comment ça allait se passer et la nourriture était très bonne. On a franchement été gâtés”, a déclaré Johan, qui était confiné avec son épouse Hua, d’origine chinoise. Le couple s’était rendu en Chine pour fêter le nouvel an en famille. “L’ambiance sur place ne nous a pas parue particulièrement tendue. Nous sommes surtout restés à l’intérieur d’un appartement, pour passer du temps en famille et nous avons évité de sortir quand ce n’était pas nécessaire”, a-t-il précisé.

Pendant la période de quarantaine, les patients ont été testés à six reprises, de quoi écarter tout risque de développer la maladie ou de contaminer d’autres personnes.

“Ils sont tous en bonne santé à 100%. Il n’y a aucun risque qu’ils développent la maladie et ils ne sont absolument pas contagieux”, affirme le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital militaire. Le médecin estime par ailleurs que l’épidémie qui sévit en Chine devrait se résorber prochainement. “Le coronavirus, comme la grippe, est une maladie saisonnière. Avec l’arrivée du printemps et le réchauffement des températures, il devrait disparaître.”