Il s'agissait de voyageurs sur le retour, qui devaient se soumettre au contrôle de leur Passenger Locator Form (PLF) par la police, a confirmé la porte-parole de l'aéroport. Des images de la foule circulent sur les réseaux sociaux et des voyageurs y expriment également leur mécontentement.

"La police fédérale a mené des contrôles le week-end, et tout s'est passé de façon fluide, mais dimanche nous avons connu un pic en début de soirée", a confirmé Ihsane Chioua Lekhli, la porte-parole. Elle précise qu'il y a suffisamment d'espace dans le terminal pour maintenir des distances de sécurité.