Lors de la première vague de covid-19, le pic dans les unités de soins intensifs a été atteint le 8 avril. À l'époque, 1.285 patients étaient hospitalisés aux soins intensifs.

Lundi, ce nombre a donc été dépassé. "Nous nous attendons à ce que ce nombre augmente encore plus", a prévenu M. Van Gucht.