Nombreux sont les consommateurs qui s'inquiètent dès lors de voir leur vol ou leur voyage annulé et/ou non remboursé au vu des circonstances, pointe Test Achats dans un communiqué jeudi. "Mais quid de leurs droits dans une situation de force majeure comme celle-ci? ", s'interroge l'organisation. Test Achats demande que le gouvernement vienne en aide aux personnes affectées par ces "changements abrupts".

Les Affaires étrangères ont annoncé mercredi soir que toute l'Espagne passerait en zone rouge, à l'exception de Tenerife, et ce à partir de ce vendredi 4 septembre dès 16 heures. Un avis qui ne s'applique qu'aux voyages non-essentiels, comme les voyages touristiques. Seuls six pays sont désormais accessibles aux Belges sans conditions. Une situation qui inquiète de nombreux voyageurs belges présents sur place ou qui comptaient s'y rendre dans les jours qui viennent, selon Test Achats.

L'organisation de défense des consommateurs demande une réponse du gouvernement. "La question est donc ouverte de savoir ce que le ministère des affaires étrangères mais aussi l'ensemble du gouvernement sont prêts à faire pour aider ces personnes, en concertation notamment avec Test Achats", souligne l'organisation.

"Le passage en zone rouge de l'ensemble de différents pays comme hier pour l'Espagne se fait généralement de manière très brutale et imprévisible pour les milliers de consommateurs prêts à partir. Test Achats comprend que les mesures évoluent avec la pandémie mais les autorités doivent aussi comprendre qu'il y ait un certain nombre de conséquences pratiques, économiques et financières liées à ces décisions pour le moins brutales. Test Achats s'interroge donc sur l'action du gouvernement en la matière vu l'absence de toute mesure d'accompagnement puisque personne ne vient en aide aux personnes concernées", indique Jean-Philippe Ducart, porte-parole et Manager Public Affairs & Media Relations chez Test Achats.